Partagez
 

 nocturnal (mercredi, 23h20)

Aller en bas 
AuteurMessage
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
nocturnal (mercredi, 23h20) Empty
Message (#) Sujet: nocturnal (mercredi, 23h20) — Mar 30 Juin - 1:55


@cami
nocturnal


C’est un de ces soirs où il sait pas trop quoi faire de sa peau et où aucune distraction ne parvient à trouver grâce à ses yeux, non plus. Y’a pourtant de quoi faire rien qu’à cet étage mais il est indécis Carl, et pas capable d’une très grande concentration avec la courte nuit qu’il a dans les pattes depuis son réveil soit une douzaine d'heures environ. Il passe de pièce en pièce mais les trouve désespérément vides, et c'est finalement au niveau du coin banquettes et cheminée qu'il décide de stopper son errance puisque c'est là que Cami lui apparait. Peut-être bien qu’il a juste besoin de parler un peu à quelqu’un l’irlandais, c’est vrai qu'il a pas beaucoup eu de contacts avec les autres aujourd'hui sans pour autant avoir cherché à les fuir. Ça arrive parfois de se louper et ça s'explique pas vraiment. « Coucou » il glisse en même temps qu’il passe une tête depuis l’encadrement de la porte. C’est bête mais Carl il sait pas trop comment l’aborder sachant qu’il s’est un peu frité avec son gars juste avant le départ de celui-ci dimanche, pour un truc ridicule qu'il a pas trop relevé d'ailleurs sur le moment parce que les interpellations frontales il les entreprend mieux qu’il ne les vit. Il veut pas de malaise avec Cami parce qu’elle se tient complètement en dehors de leurs histoires mais voilà Carl peut très bien être dans un état d’esprit et elle dans un autre, c’est pas que de son ressort alors il y va quand même prudemment. « Le chalet s’est grave vidé. » il remarque en effectuant ses premiers pas dans la pièce avant de se poser sur la banquette près d'elle dans une posture pas très naturelle, ses genoux collés et agrippés par ses deux mains, et son dos bien droit comme s'il essayait de prendre le moins de place possible. « Tu te souviens quand on vivait à plus de vingt là-dedans ? » Lui oui même si ça remonte à pas loin de deux mois et qu'ils ont vécu un milliard de trucs depuis. Leur entrée dans l’aventure c’est comme les premières nominations ou la première concertation d’équipe, ça s’oublie tout simplement pas. « Je revois encore les soirées de team avec Natéo, Izïa jouant du piano à quatre heures du mat’, Presley et ses caleçons super moches refusant de m'appeler comme tout le monde.. » il se remémore vaguement à haute voix et dans un sourire. Bien sûr, Carl, il a ses références perso qui ne seront pas celles de Cami. Ils n’ont pas été marqués par les mêmes personnes ici il le sait, les pensées de l’israélienne iront sûrement plus vers Lejla ou Jill. Et puis Louis, mais c’est pas une rencontre qui date de cette aventure pour elle et y’a fort à parier qu’elle a vécu des trucs beaucoup plus forts avec le corse dehors vu le passé qu’ils semblent se traîner tous les deux. « Toi c’est quoi que tu retiendras longtemps d’ici ? » il l'interroge en pivotant légèrement sa tête vers elle sans perdre son sourire. Ils ont sept semaines de bons comme de moins bons moments dans la tête, parfois même dans le cœur. Carl il est pas loin de déjà conjuguer cette aventure au passé parce que mine de rien il en reste plus grand-chose, la demi-finale c’est limite demain et après tout est censé s’enchaîner très vite. Le grand dénouement c’est légitime d’y penser à ce stade pour lui, la sortie forcément aussi même s’il a pas hâte et si peu de projets pour l’après. Tout a une fin quoi, c’est un peu ce qu’il se dit pour accepter un peu mieux les choses car si ça ne tenait qu'à lui cette expérience serait rallongée d'un bon mois supplémentaire.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
nocturnal (mercredi, 23h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: nocturnal (mercredi, 23h20) — Mar 30 Juin - 22:56

Cami est posée sur une banquette, un bouquin à la main, comme très souvent. C'est dans les fictions qu'elle se réfugie lorsqu'elle a la flemme d'aller socialiser comme ce soir, même à l'extérieur. Ça évite de se faire trop aborder facilement lorsque ses opales sont fascinées par les lignes qu'elles avalent à toutes vitesses. Elle se retient souvent d'ailleurs de commencer par la fin. Là, c'est le récit d'une iranienne qui la captive suffisamment pour que Carl ressente le besoin de s'annoncer. La parisienne sursaute et redresse son minois pour le faire entrer dans son champ de vision. Y a un sourire qui se dessine sur ses traits. Refermant son livre, elle se décale pour lui faire un peu de place. Cami lui offre une oreille attentive. « T'es nostalgique ? » elle demande parce que Carl, il a l'air d'être dans un mood particulier ce soir en se rappelant leurs débuts. La môme a l'impression qu'ils ne sont tous un peu, sentimentaux concernant leurs premiers pas dans l'aventure, à angoisser pour l'après. Sauf elle, surement parce qu'elle sait très pertinemment ce qui l'attend. « T'as peur pour la suite ? » questionne Cami quand ses opales bleutées cherchent les siennes. Parce qu'il va devoir se trainer une étiquette de cyberstalker qu'il n'a pas encore pris le temps de définir, d'expliquer, plutôt lourd à porter à l'extérieur. Carl lui demande ce qu'elle retiendra d'ici. Cami n'a pas besoin de réfléchir plus longtemps que cela tant cela semble relever de l'évidence à ses yeux. « Mes retrouvailles avec Louis » elle répond le plus spontanément du monde. La Corse les avait fait tomber, l'Autriche les avait fait se rapprocher, elle n'avait jamais vraiment imaginé ça, dans sa boite crânienne qui avait déjà exploité une multitude d'options les concernant. Déjà le tableau d'eux deux dans une télé-réalité lui semblait encore improbable connaissance sa position très arrêtée sur ce genre d'émission. « Les potes que je me suis fait ici, que ça perdure ou même si s'arrête à la fin de l'aventure » elle continue simplement. « Et toi ? » questionne Cami. « D'ailleurs hors sujet » elle cale ça là, l'air de rien pour rebondir sur ce qu'elle avait entendu lors du prime. « Pourquoi furtive ? » demande la parisienne parce que c'est le défaut qu'il lui avait donné, ça la faisait assez marre de savoir qu'il la pensait sneaky.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
nocturnal (mercredi, 23h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: nocturnal (mercredi, 23h20) — Jeu 2 Juil - 4:20

« Ouais ça manque. » il confirme dans un sourire à Cami qui lui demande s’il se sent nostalgique. L’effectif dans le chalet réduit à dix ça lui a vraiment fait quelque chose, notamment prendre conscience que la fin était proche et qu’il pouvait limite la toucher du doigt. À ce stade il songe beaucoup à tout ce qu’il a vécu et à tous ceux qu’il a rencontré parce c’est aussi le moment de voir ce qu’il a retenu de tout ça et ce qu’il en garde de cette expérience. Comme une sorte de bilan avant l’heure, et Carl de toute façon il a toujours un pied dans le futur avant tout le monde même si là, tout de suite, c’est le passé qui le rattrape. « J’aimais bien l’ambiance des débuts, y’a des gens intéressants qui sont partis trop vite et avec qui j’ai pas eu le temps d’approfondir les choses. » Ashley et Izïa en tête de liste, deux de ses coups de cœur de l’aventure malheureusement victimes très tôt des alliances et de leur manque d’affinités avec certains candidats. Ça n’a pas pardonné, et Carl il espère avoir l’occasion de les revoir histoire de poursuivre ce qu’il a débuté avec eux ici. « La suite.. elle est super incertaine mais ça c’est parce que j’ai pas vraiment décidé ce que j’allais faire. C’est n’importe quoi quand on sait que j’étais venu dans ce jeu pour prendre le temps de réfléchir sur ma vie, au final j’suis à peine plus avancé. » Il hausse les épaules. Sa soi disant grande réflexion il s’est pas trop penché dessus au final, alors qu’il a eu tout le temps pour ça à défaut de s’être intéressé aux secrets pendant des semaines. Carl ça reste un gars contradictoire qui va annoncer de grands projets et pas en honorer un seul à l’arrivée, c’est tellement lui de pas s’en tenir à ce qu’il dit parce qu’il aura préféré focus sur des choses bien plus dérisoires à la place. « La suite pour toi elle va s’écrire où, en Corse ou bien tu restes sur Paris ? » il lui demande en réajustant un peu la question, car Cami elle sait certainement déjà où elle va aller en sortant et pour lui ce sont les deux options les plus probables. D’ailleurs ses retrouvailles avec Louis c’est son moment le plus marquant ici, ce qui inspire aussitôt au bonhomme une nouvelle question. « Vous êtes ensemble du coup ? » Carl le seul truc qu’il a capté en sept semaines de leur histoire c'est qu'en l’occurrence ils en avaient eu une dans le passé donc il pourrait dire à nouveau ensemble, là. Leur historique commun c'est pas un truc qui lui a sauté aux yeux au départ ni avant un moment mais aujourd’hui ces deux-là s’associent comme une évidence dans son esprit, ça lui fait même sacrément bizarre de voir Cami sans Louis cette semaine. « Je crois que toi tout le monde sera disposé à te revoir, tu pourras garder tous les liens que tu voudras dehors à mon avis. » Elle fait un peu l’unanimité Cami, sûrement pas de là à considérer tout le monde comme ses potes mais il lui connaît pas d’embrouille avec qui que ce soit dans ce chalet et cette saison c’est difficile de trouver un candidat qui soit pas impliqué dans au moins une histoire. Dans une cohabitation forcée c'est normal qu'il y ait parfois des étincelles mais Cami elle semble définitivement épargnée par les dramas ambiants depuis le début comme si ça lui glissait complètement dessus. Carl il doit répondre du défaut qu’il lui a attribué et sur le moment il espère qu’ils y accordent le même sens, parce que dans sa tête c’est vraiment associé à quelque chose d'insaisissable, qui file entre les doigts et juste ça. Il se redresse pour lui répondre avec toute l’honnêteté dont il peut faire preuve. « Parce que nos discussions sont toujours un peu fugaces, enfin c’est mon ressenti. On parle mais ça passe vite et j’ai l’impression qu’on survole aussi pas mal de choses mais t’es pas particulièrement fautive, j’avais juste pas d’autre idée d’adjectif. » Et c’est peut-être même de sa faute à lui, peut-être qu’il lui donne pas envie d’avoir des échanges très profonds parce que bon, Carl, l’un des premiers trucs qu’il lui a sorti c’est quand même qu’elle avait de belles jambes. Pourtant le courant est assez vite passé entre eux, et il peut au moins y voir l’avantage que ses discussions avec Camille sont toujours restées très chill. « Tu sais qu’en qualité je t’ai mis la même chose que ce que tu m’as mis ? Douce. » il glisse en mode confidence parce qu’il préfère focus sur ça de son côté. Cette réciprocité sur le moment ça l’a fait sourire parce qu’il s’est senti sur la même longueur d’onde que l’israélienne, et ça l’a aussi rassuré qu’elle perçoive dans leurs échanges le même ton que lui. Parce que Carl, ce soir-là, il a aussi connu des petites déconvenues. Rien de dramatique en soi, mais quand même de quoi le faire soudainement douter de lui-même. « Dans tout ce que j'ai reçu y'a un truc que j'ai pas trop compris, c'est égocentrique. » il relève sans détour parce que le truc le plus négatif qu’il ait reçu dimanche provenait de Louis, et il s’est pas trop retrouvé là-dedans. Costa qui le trouve parano et Gianni excessif ça fonctionne, mais il capte pas comment on peut croire qu’il se soucie que de lui dans un jeu où il a montré qu’il pouvait s’inquiéter pour les autres à partir de trois fois rien. S’il avait lu égoïste il aurait déjà plus compris et n’aurait pas contesté, car c’est clair que ça lui correspond beaucoup plus.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
nocturnal (mercredi, 23h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: nocturnal (mercredi, 23h20) — Dim 5 Juil - 0:36

Carl semble vivre dans leurs débuts concernant cette aventure. Cami, elle ne préfère pas trop se plonger dans ce mood qui empêche de vivre au présent, pour l'avoir trop souvent expérimenté. « Tu pourras les revoir bientôt, t'inquiète, enfin en espérant qu'ils reviennent » elle tempère dans un sourire parce que rien n'est joué. Chacun est retourné à sa petite vie, elle imagine.  « Quel est le retour que tu attends le plus avec impatience ? » questionne la môme en croisant ses opales quelques secondes. Cami, elle ne s'embarrassait pas tellement de ce genre de regrets, les personnes qui comptaient vraiment sont parties dans les dernières primes, leur relations s'étant déjà solidifiée. Elle avait l'assurance qu'elle les reverraient plus tard. « Tu ne sais pas ce que tu vas faire pour l'après ? » questionne avec curiosité l'israélienne. « Si tout était de l'ordre du possible, tu ferais quoi ? » parce que c'est par là qu'il faut commencer, ses envies et non pas ce qu'il pourrait faire. C'est son après à elle qu'ils abordent. « En Corse, je vais finir ce que j'ai commencé » elle glisse dans un sourire en reprenant la formule de Louis qui était parfaitement adaptée, Cami récupère son mec, sa maison et son taff, enfin plus ou moins. C'est tout un programme qui l'attend dehors. « Je vais donner mes préavis en sortant à Paris et directement revenir chez Louis » enfin chez elle. Parce que cette maison, ils l'avaient choisi ensemble, Cami avait simplement eu la décence de la laisser à l'époque sans faire d'histoire, étant particulièrement mal placée pour l'ouvrir. « On est ensemble » elle répond. La môme, elle n'avait eu aucun scrupule à balancer du bullshit concernant la nature de leur relation au début parce qu'elle avait une reconquête à effectuer qui ne devait être entraver par personne. Elle est comme ça Cami, lorsqu'elle a un objectif, le reste lui semble particulièrement dérisoire. « Mais jusqu'à quand ? Suspense » elle plaisante. Carl lui sort qu'elle pourra voir tout le monde après, elle hausse les épaules dans une nonchalance qui lui est propre, l'envie de revoir tout le monde dans quelques mois n'est pas forcément présente, en tout cas pas tout de suite. La môme glisse sur l'histoire des adjectifs parce qu'elle cherchait à comprendre son furtive qui pour le coup était particulièrement bien trouvé. « T'as raison » elle accorde en le trouvant particulièrement dans le juste. Les deux s'entendaient bien sans forcément avoir trouver l'occasion d'approfondir correctement. Un sourire s'installe sur ses pulpeuses. « Les grands esprits se rencontrent » elle souffle dans un sourire. Pour sa part, elle serait incapable de se souvenir du défaut qu'elle lui a mis à la demande Crystal. Cami, elle comprenait pas le concept de résumer une personne a deux adjectifs. « Tu sais, on est tous égocentrique ici, suffisamment pour aller s'exposer dans une télé-réalité en guise de pseudo expérience humaine » elle glisse dans un sourire. « Mais j'en sais rien, tu lui demanderas quand il reviendra » annonce Cami, enfin si Carl a toujours envie de comprendre d'ici là cet adjectif le concernant. Elle ne partageait pas son cerveau avec Louis et n'avait pas non plus pour habitude de défendre aveuglément toutes ses prises de positions. Elle se refuse à ce rôle de première dame qui ne colle définitivement pas au teint. « Tu le comprends vraiment pas ou c'est juste parce que ça vient de Louis ? » questionne la môme un sourire en coin sans en dire plus. « T'aurais aimé qu'on retienne quoi de toi du coup ? » ajoute la parisienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
nocturnal (mercredi, 23h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: nocturnal (mercredi, 23h20) — Mar 7 Juil - 19:49

Les paroles de Cami se veulent réconfortantes mais chez le bonhomme elles réveillent un début d’angoisse concernant un truc qui l’inquiète de plus en plus à mesure que le retour des éliminés dans le chalet se rapproche : et si certains ne revenaient pas ? C’est l’occasion pour ceux qui sont sortis de révéler leur secret en grande pompe et de finir l’aventure au côté des derniers candidats en jeu, mais Carl il est honnêtement pas certain qu’une Felicity ou un Presley sauteront dans le premier avion pour Hallstatt quand le feu vert leur sera donné. Ce sont pas les comebacks qu’il attend le plus mais ça lui plairait bien de revoir les têtes qui ont disparu au tout début, même si maintenant il se demande si un candidat qui a abandonné de lui-même est considéré comme éliminé ou pas. Et ce doit être le genre de question que vraiment personne se pose à part lui. « J’peux en donner plusieurs ? » il demande dans un sourire et un battement de cils pour tenter de corrompre Cami car il est pas trop capable de se contenter d’un nom là, on va pas se mentir les gens qu’il apprécie le plus ils sont pas dans ce chalet aujourd’hui. « Izïa, Aera, Ashley et Jill. » il recense sans la moindre hésitation et dans un ordre aléatoire car il leur accorde à peu près la même importance à tous les quatre. Il a pourtant pas partagé des choses très semblables avec un Ashley et avec une Jill. « J’te retourne pas la question Cami. » il glisse sans perdre son sourire parce qu’en ce qui la concerne il imagine bien Louis en tête de liste, et puis Lejla et Jill derrière aka le petit trio actuellement en Corse dont elle ne doit rien rater des aventures sur le réseau social. « J’aimerais bien me prendre un appart' sur Brighton parce que la colocation j’en ai sacrément ma dose. » Il l’avoue sans mal Carl, il en peut plus parce que ça fait deux ans non stop que ça dure pour lui. Y’a eu ses sept familles, ensuite les trois gus de Brighton et enfin cette colocation qui a débuté à vingt-deux ici. Le bonhomme il rêve de se prendre en mains et il se dit que sa potentielle nouvelle vie pourrait commencer par là, sauf qu’évidemment y’a un mais. Avec lui y’en a toujours un. « Mais pour ça faut du fric et un boulot, et dehors j’ai ni l’un ni l’autre pour l'instant. » Sa cagnotte pourrait grave le dépanner vu son montant mais déjà Carl il est pas du tout sûr de la valider, et à côté y’a aussi Santo qui lâche pas l’affaire pour son secret. L’irlandais il va probablement quitter ce jeu aussi fauché qu’il l’était en y entrant, et devoir se trouver en urgence un endroit où crécher en sortant - si possible un vrai toit, car finir à la rue ça lui dit trop rien. Cami compte rentrer en Corse, il note l’info et apparemment tout est déjà prévu et acté de son côté. « T’aurais pu t’attendre à une aussi belle fin il y a deux mois ? » il l’interroge alors que sa curiosité s’affole en interne. Elle est dingue leur histoire, en sept semaines de jeu ils les ont vu se déchirer puis se rabibocher pour qu’au final ils repartent ensemble plus in love que jamais, niveau glow up ils assisteront vraiment pas à mieux. « Tout ça grâce à l’aimant en forme de cœur j’suis sûr ! » il lance en réfrénant un rire et attention, il est à deux doigts d’ouvrir une agence d’entremetteurs le bonhomme. « Vous avez sauvé la saison in extremis là, la prod devait être trop deg de voir aucun couple se former. » Carl il se souvient qu’on lui avait vendu ce programme comme une véritable fabrique à couples, certaines saisons ça fleurissait soi-disant dans tous les coins et pour le coup cette saison le palmarès paraît pas très glorieux en comparaison. Il veut pas s’enflammer sur un Gianni/Roma à ce stade parce qu’il sait pas où ils en sont et parce que ça le tuerait aussi un peu que Roma termine avec l’autre macaroni, mais ça reste les plus proches de conclure derrière le couple officiel de ce chalet récompensé il y a quelques semaines par un award pour le moins prémonitoire. « Pour longtemps à mon avis, vous avez pas renoué ici pour rien. » il se permet de laisser présager alors que Cami se posait la question en plaisantant, ça s’est parfaitement entendu. Carl il est prêt à miser gros sur eux maintenant puisque les âmes vouées à être ensemble ne peuvent que se retrouver, c'est le destin qui les a rappelé l’un à l’autre il y croit et y croira toujours. Cami lui donne raison pour le caractère plutôt furtif de leurs échanges jusqu’ici, c’est vraiment le seul défaut que l’israélienne lui a inspiré et c’est plutôt bon signe quand on y pense. Il cherche pas à savoir ce qu’elle lui a attribué car il a pas besoin de ça, il préfère focus sur la qualité qu’ils se sont mutuellement accordé même si là tout de suite c’est surtout le défaut venant de Louis qui a du mal à passer. Y’a rien à faire Carl il se retrouve pas dans cet égocentrisme que le corse a souligné chez lui, en tous cas pas à côté des melons que se traînent d’autres candidats qui eux assument ce côté-là depuis le début. Cami suggère qu’il demande directement à Louis quand il reviendra, il hausse alors les épaules. « Je crois que c’est pas trop la peine. Il regrette d’avoir appris à me connaître, j’ai dû le décevoir à un moment donné aussi donc je suppose qu’il préférera investir son temps auprès d’autres gens à son retour. » C’est une discussion qu’il est lui-même pas certain de vouloir en fait, car pour quoi faire ? Carl il a l’habitude de décevoir les gens mais avec Louis il avait un peu anticipé le truc, comme on a pu le voir dimanche. La question de Cami est légitime et l’incite à mener une réflexion un peu plus poussée. « En fait.. je le prends surtout mal parce qu’il a résumé six semaines de bons rapports et d’échanges plutôt poussés à un mot qui correspond pas trop à ce que j'estime avoir été avec lui. » Des défauts Carl il en a plein et au cours de leurs différentes discussions il s’est notamment montré pessimiste, borné, irréfléchi, absurde, parfois même à la limite de l'intolérable.. mais égocentrique non, il pense pas. « C’est bête mais dans ma tête Louis c’était un pote. » il admet finalement dans un sourire tournant très vite à la grimace. Il se sent con d’y avoir cru Carl, vraiment ce mec il l’aimait bien et avant de sentir qu’il allait un peu lui faire à l’envers il le voulait pas moins qu'un autre en demi-finale. C’est pas une trahison, il s’est juste emballé et c’est loin d'être la première fois. « La vérité. Que j’ai été excessif, parano, égoïste.. tout ça je le reconnais sans souci. J’accepte aussi qu’on retienne beaucoup plus de mauvaises choses que de bonnes me concernant car c’est la réalité, si je marque ce programme ce sera pour mes frasques et mes délires. » Et clairement pas pour le joueur qu’il aura jamais tenté d'être, en refusant de se concentrer ne serait-ce qu’une seconde sur la chasse aux secrets. On savait que c’était pas un enquêteur dans l’âme l’irlandais mais ça l’aurait pas tué de chercher, il est même le premier à le penser. « Toi t’as envie de laisser quelle image de toi ici ? Et d’être reconnue par les candidats des prochaines saisons pour quoi en particulier ? » S’il lui pose la question c’est parce qu’il est pas du tout adepte du fait de réduire certains candidats à leur ship comme il a déjà pu l’entendre. Pour lui Cami elle a existé en dehors de son histoire avec le corse rien qu’en tant qu’enquêtrice déjà, un secret à son actif et pas des moindres, c’est pas tout le monde qui peut s’assoir à sa table et prétendre en avoir fait autant.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
nocturnal (mercredi, 23h20) Empty
Message (#) Sujet: Re: nocturnal (mercredi, 23h20) — Ven 10 Juil - 21:31

« Je n'oserai jamais t'imposer de règles » elle sourit en lui laissant l'opportunité de glisser plusieurs noms. Il évoque Aera, Ashley ou Izia. Cami, elle avait une très grosse préférence pour la coréenne dont elle n'a jamais compris le départ. Carl, il aurait dans l'idée de se prendre un appartement en solo. « Tu penses arriver à vivre seul ? » elle questionne. Cami, elle s'en sentait incapable. « Tu sais vivre de ton influence sur les réseaux sociales, c'est assez à la mode en ce moment. Ça pourra très bien te laisser le temps de te retourner tranquillement » elle lui glisse plutôt pragmatique parce qu'elle avait conscience que le monde du digital jouait énormément. Carl, il allait surement sortir avec pas mal de follower ce qui pourra lui offrir des contrats et sponsoring s'il le souhaite. Le candidat aborde le côté lovestory qui devait surement manquer à la production ici. Cami, elle se tait pour pas être fleur bleue mais elle croit à la longévité de son histoire avec Louis, en tout cas, elle veut y croire maintenant que tout a été mis à plat, ou presque. « En plus, nous c'est pas réellement de l'inédit puisqu'on était déjà ensemble. Mais Roma et Gianni semblent être sur la bonne voie » la môme glisse d'un air un peu moqueur. Cami, elle se sent presque un peu mal à l’aise de recueillir les peines de Carl parce que ça concerne Louis et qu’elle n’a simplement pas tellement suivi l’évolution de leur binôme, se contentant des débraies plutôt instructifs des chroniqueurs pendant le prime. Spectatrice plutôt exterieur, surement jugée comme moyennement objective du fait de son histoire avec Louis pourtant elle s’essayait réellement à l’exercice façon première de la classe qui tente de s’appliquer. « Tu sais je pense que tous les deux, vous avez été plus raccord dans votre non-amitié » elle déclare Cami en haussant les épaules. « Tu as déclaré à plusieurs reprises que tu voulais le voir sortir, qu’il ne méritait pas d’atteindre la demi-finale, lui regrette d’avoir pris du temps pour te connaitre et te trouve égocentrique, ça revient à la même chose de mon côté. Au moins vous l’avez appris en même temps, pendant ce prime, vous pouvez passez à autre chose » annonce la môme. « Ca arrive ici, comme dans la vie dehors » les déceptions réciproques. « Ne te mine pas avec plus que nécessaire, c’est tout » elle conseille simplement dans un sourire plutôt bienveillant. C’était un conseil sincère parce qu’elle savait très bien que Louis en referait de même, pas très adepte de la longue prise de tête encore moins lorsque cette dernière se référent à de la télé-réalité soit trop extérieur à son monde, à sa réalité. Elle prend le temps de réfléchir quelques secondes à la question de Carl. « Honnêtement, je n'aspire pas à être reconnue plus tard tu sais » elle lâche dans une sincérité presque incompréhensible. « Je suis d'une ordinarité presque affligeante comparée à vous ici. Je n'ai rien vécu de gravissime ou simplement de notable comme Aera ou Roma, et surement bien d'autres, on le saura bientôt » la môme annonce. Cami, elle était d'une simplicité plutôt désarmante dans sa vie, même pour sa venue ici, c'était simplement animée par une pointe d'égoïsme lié à son caractère qu'elle tente d'arrondir pour se faire mieux intégrer ayant compris que les étiquettes tombaient trop vite et collaient trop à la peau. Les départs de Kai, Presley, Jill ou Louis en sont bien la preuve. Elle avait ce côté girl next door qu'elle assumait, perdue dans ses hésitations concernant l'avenir comme toute personne de vingt cinq piges qui avait trop de temps pour réfléchir. « Je veux simplement retrouver ma vie dehors, ma famille et mes potes de la façon la plus tranquille et la douce qui soit » elle annonce sobrement dans un sourire délicat. Ils lui manquaient. « Je ne mise pas ma vie dans ce jeu, c'est juste une parenthèse agréable à vivre » Cami résume la chose. Parce que sa réalité lui manque, celle où elle ne risque pas de découvrir un truc glauque ou illégal à chacune des révélations qui se tiennent dans le salon. C'est surement pour cela que Louis faisait parti de son quotidien, animé de la même simplicité qu'elle. « Tu veux qu'elle t'impacte comment toi cette aventure ? » questionne Cami en cherchant les opales de son benjamin pour soutenir son regard. Cami, elle était persuadée que Thrown Dice avait permis à Carl de grandir à sa façon, de se confronter à des vérités qu'il ne voulait pas entendre mais ne pouvait pas esquiver entre ces quatre murs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: COIN BANQUETTES & CHEMINÉE-
Sauter vers: