Partagez
 

 Lone Wolf (lundi, 13h02)

Aller en bas 
AuteurMessage
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
Lone Wolf (lundi, 13h02)  Empty
Message (#) Sujet: Lone Wolf (lundi, 13h02) — Lun 13 Juil - 11:14

Tu es revenue. La première chose que tu as faite dimanche soir, observer les demi-finalistes, sourire à la vue de certains, et le perdre en apprenant le départ de Kara. Cette candidate restera à jamais ta première alliée puis amie dans le jeu tout comme dans la vie réelle. À l'inverse de la dernière fois, ta petite voix fonctionne de nouveau à la perfection, mais elle a décidé de se muter pour cette semaine. Elle te laisse faire en quelque sorte tes adieux (?!). Plusieurs hypothèses s'offrent à toi et à la fin de la semaine vos secrets vont être révélés aux spectateurs, puis au monde entier. Le tien fera grand bruit et ton destin sera alors scellé.

En ce lundi, tu n'attends pas la nuit pour te faufiler et retrouver ta pièce préférée. Tu croises quelques candidats à l'heure du midi que tu salues avec un sourire timide, celui qu'on te connaît bien, puis tu montes au premier étage et accèdes au coin piano. Ton instrument fétiche lors de cette aventure. Tu sais exactement le nombre d'heures passées à l'intérieur et il dépasse de loin le quota des autres joueurs. Tu te remémores les moments passés en compagnie de Carl, Gianni, Michaela et Cami... À sélectionner la meilleure vidéo reste celle avec ton petit protégé. Sur quatre, trois sont en demi-finales et oui une part de toi est ce qu'on pourrait décrire comme contente. Tu t'installes sur le banc et commences à jouer une mélodie. La porte s'ouvre au même moment et laisse apparaître Carl. Un sourire sincère, digne de ta petite voix, s'esquisse sur ton visage. "Bonjour toi. Tu me rejoins ?" Demandes-tu d'une voix fluette, tes doigts s'arrêtent de jouer, mais reste posé sur le clavier. "Je dois t'avouer quelque chose et... je pense que c'est le bon moment ! Tu te rappelles, tu as reçu il y a plusieurs semaines une chanson et tu te demandais qui avait bien pu te l'envoyer... c'était moi !" Annonces-tu au candidat.

@Carl

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
Lone Wolf (lundi, 13h02)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Lone Wolf (lundi, 13h02) — Mar 14 Juil - 7:11

Il passe une tête dans le frigo à la recherche du premier truc qu'il pourrait tartiner sur ses mini pains grillés car c’est le triste repas qu’il prévoit Carl, ce ne sont ni l’inspiration ni le courage qui vont tuer le bonhomme aujourd’hui. Ses toasts attendent désespérément leur garniture sur la table quand il se rabat finalement sur un pâté de foie sûrement entamé depuis des jours mais qui semble encore mangeable. Il se fait pas suer, en deux va-et-vient de couteau son déjeuner est prêt et il embarque sans attendre son assiette sans trop savoir où il va engloutir ça. Il aime bien se poser dans des endroits improbables pour manger Carl, une fois il a même terminé un bol de céréales au confessionnal et à force les trucs atypiques dans lesquels il s'illustre ici n'étonnent plus personne. Alors qu’il pense effectuer qu'un bref passage au niveau du bar la voix d’Izïa le stoppe net, et son invitation à la rejoindre a un effet immédiat sur lui. « J’arrive ! » Il accourt même, Carl. La perspective d’un moment au piano avec Izïa comme au bon vieux temps est la plus réjouissante qu’on puisse lui proposer là tout de suite, il sait d'avance que si on lui donnait d’autres options elles feraient pas le poids à côté. « J’ai fait des toasts au pâté, je les mets là si t’en veux. » il annonce en déposant son assiette bien garnie au-dessus du clavier, à portée d’Izïa, avant de s’installer sur la banquette tout en la gratifiant d’un chaleureux sourire. « T’es de retour pour quelques jours ou bien tu restes jusqu’à la fin ? » C’est un peu la question qu’il se pose pour tous les éliminés revenus en fait, car il suppose que c’est possible de squatter le chalet jusqu’à la finale comme de repartir après le prime des révélations. Izïa dit avoir un aveu à lui faire, il ouvre de grands yeux étonnés et attend d’en savoir plus plutôt que de paniquer direct pour une fois. Carl il a pas la moindre idée de ce qu'elle pourrait lui dire mais sa curiosité s’affole déjà, y'a à peine trois secondes de suspense mais pour lui c'est déjà trop. La chanson anonyme trouvée dans sa boîte aux lettres il y a plusieurs semaines c’était donc elle, il tombe un peu des nues là faut avouer autant pour cette révélation qu'il attendait plus que pour l'info en elle-même. « Oh ?? Mais pourquoi j’ai pas capté ! » La voix était reconnaissable pourtant et il avait même effectué le parallèle avec celle d’Izïa il se rappelle, son manque de perspicacité n'est vraiment pas une légende. « Je pensais jamais résoudre ce mystère, t’es vraiment une cachotière ! » il reprend dans un rire et dans son agitation il laisse lourdement tomber l’un de ses bras sur le clavier, provoquant la fausse note qu’on imagine. « Oups. Euh.. et pourquoi t’es passée en anonyme Izïa ? » Cette fonction bien pratique offerte par William il lui semble qu’ils n’ont été que deux cette saison à en profiter, et il se l’explique pas trop. C’était l’occasion de faire passer tellement de messages en scred, vraiment ça l’étonne que ses camarades se soient pas du tout prêté au jeu avec tous les pseudo crushs qu'il y a eu. « C'était une trop belle attention en tout cas, et tu sais que j’ai conservé ton dessin aussi ! Je le mets sur la table de chevet de chaque chambre que j’occupe, il tient compagnie à mes triptans et à ma tablette. » Tout comme il conserve soigneusement l'origami de Rosamie, le dessin de Roma et la pierre de Louis, à la fois comme souvenirs de relations qui ont indéniablement compté pour lui et qu’il sera heureux de se remémorer dehors en admirant tout ça, que des débuts où on le tolérait sans trop de problèmes entre ses murs. Aujourd’hui le plus beau cadeau qu’on pourrait lui faire c’est pas ici qu’il en verra la couleur, et il le sait.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
Lone Wolf (lundi, 13h02)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Lone Wolf (lundi, 13h02) — Ven 17 Juil - 0:09

Voir Carl en chair et en os devant toi te fais sourire. Depuis le début de l'aventure tu t'es donné l'objectif de le protéger coûte que coûte et lorsque tu as été éliminée tu as dû stopper d'un seul coup cette mission qui était devenue, au fil du temps, importante. Aujourd'hui, il est à tes côtés et tu esquisses un sourire qui se veut chaleureux. Il dépose une assiette de pâtés devant toi, tu acquiesces et lui répond : "Je n'ai pas faim, mais n'hésite pas à te régaler, rien qu'à l'odeur, je suis sûre à 85 % que c'est délicieux." Depuis le début de l'aventure tu t'es donné l'objectif de le protéger coûte que coûte et lorsque tu as été éliminée tu as dû stopper d'un seul coup cette mission qui était devenue, au fil du temps, importante. "Je pense rester jusqu'à la fin. Tout va dépendre de votre réaction sur mon secret à vrai dire." Peut-être que ta présence, dimanche soir après ton annonce va gêner voire même déranger. C'est des émotions qui sont compréhensibles ou du moins auquel tu t'es préparée à recevoir. "Si tu veux que je reste, je le ferai. Je t'ai promis de te protéger jusqu'au bout alors..." Tu esquisses un sourire timide avant qu'il ne disparaisse pour laisser place au sérieux. Lorsque tu lui avoues que tu es la chanteuse du morceau musical anonyme, tu observes et analyse avec attention la réaction de Carl, qui paraît étonné, pourtant les voix matchent à la perfection, mais cette remarque, tu t'abstiens de l'énoncer à voix haute. Tu le laisses cogiter et réagis à sa remarque. "Je crois que ça fait partie de ce jeu, garder des choses pour soi !" Dis-tu en esquissant un sourire compatissant. Pas que tu cherches des excuses, mais il te semble préférable de lui donner une explication. Sa main se pose sur le clavier. Tu ne sursautes pas, ne réagis pas, tu as juste ton regard qui se pose sur les doigts de Carl avant de se concentrer de nouveau sur son visage. Sa question est légitime et la réponse que tu vas apporter a un risque de le décevoir. "Chanter me demande beaucoup d'efforts. Je ne peux pas réitérer l'expérience maintenant tu vois. Mais il était important pour nous de t'envoyer ce message pour te signaler que tu n'étais pas seul, qu'une personne te comprenais et t'appréciais pour ce que tu es. Sur le coup mon identité n'était pas importante, si ça t'as réchauffé le coeur c'est le principal." Durant cette période, ne pas signer ton message a facilité ton jeu et tu ne le regrettes pas, car tu savais que tu allais lui apporter la résolution maintenant, en cette presque fin d'aventure. Carl se confie et parle de ton dessin. Tu enregistres dans ses traits de caractère qu'il est attaché aux objets et cadeaux, serait-il légèrement matérialiste ? À enregistrer cette information de la sorte. "Ça ne m'étonne pas de toi ! Finalement, tes peurs n'étaient pas fondées. Tu es apprécié ici... tel que tu es... alors oui je sais ton secret n'est pas encore complètement sorti, mais je suis persuadée que tu auras toujours des personnes derrière toi !" Ta petite voix n'est pas là, elle n'écoute pas, mais vous avez longuement discuté du cas Carl. Ta petite voix s'est comparé à lui et l'a compris dans bien de ses choix ou encore de son comportement. Toi bien que proche de lui, tu as gardé des distances. "Est-ce que tu as une meilleure vision de l'avenir maintenant ?" Demandes-tu en faisant référence à une question qui date, mais qui est restée en suspens lors de vos dernières conversations.

@Carl

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
Carl
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12120-carlxphttps://www.throwndice.com/t12049-carl 
Lone Wolf (lundi, 13h02)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Lone Wolf (lundi, 13h02) — Dim 19 Juil - 5:29

Il a l’impression de l’avoir jamais vraiment perdue Izïa. Le manque était pourtant présent ces dernières semaines, mais la retrouver aujourd’hui au piano ça le renvoie direct un mois en arrière comme si la connexion entre eux ne s’était au final jamais défaite. Il aime d’ailleurs penser que c’est le cas et qu’Izïa était restée tout ce temps avec lui ici par la pensée, qu’elle était aussi là pour le protéger quand son aventure a pris le sale tournant qu’on connaît. Izïa, en fait, il se plait à la voir comme son ange gardien depuis qu’elle lui a promis de le défendre envers et contre tous alors dire qu’il est requinqué cette semaine le mot n’est pas trop fort, il peut qu’aller mieux le bonhomme quand le soutien le plus indéfectible auquel il ait eu droit dans ce jeu revient en personne pour finir cette aventure avec lui. Elle envisage de rester pour les deux dernières semaines Izïa, mais ça dépendra des réactions sur son secret car comme lui elle n’a dévoilé qu’une moitié et n’a donc pas fait entendre sa vérité au complet. Il est pas inquiet Carl la concernant, même si elle semble penser que ça pourrait être mal accueilli il exclut personnellement le fait de pouvoir être déçu, ou choqué. Déjà parce qu'il n'arrive pas à imaginer autrement les choses, et aussi parce que comme elle il n'a pas prévu de laisser quoi que ce soit redéfinir la façon dont il la perçoit. « Peu importe ce que tu vas nous révéler tu peux d'emblée compter sur mon soutien. » il lui assure dans un sourire. Le truc c’est que Carl il est venu défendre un secret tellement problématique qu’à côté il a placé le curseur de sa tolérance très bas pour les secrets des autres, ce qui fait qu’au final il en faudra beaucoup pour l’ébranler dimanche. Et franchement il n’est pas là pour juger qui que ce soit, il écoutera l’histoire de chacun avec tout le respect et l’acceptation qu’il pourra puiser en lui, à défaut de pouvoir là encore tout comprendre. Izïa réitère devant lui sa promesse de le protéger quel qu’en soit le prix et lui fait savoir que si c’est ce qu’il souhaite elle restera, que pour lui elle le fera. « Le contraire est valable aussi Izïa. Si t’as envie de rester jusqu’à la fin mais que t’as peur de te sentir seule ici je peux rester pour toi, au pire on sera deux pestiférés mais t’inquiète je connais bien ça et on finit presque par s’y faire. » Il étire un sourire et la gratifie d’un clin d’œil. Carl dans sa tête il croit pas du tout en ses chances d’intégrer le carré final dans quelques jours alors il est persuadé que pour lui la question de rester ou non pour les tous derniers jours se posera aussi. Et de son côté c’est pareil, si c’est ce qu’Izïa veut alors il le fera c’est aussi simple que ça. « J’te protégerai des autres si ça réagit mal dimanche à ton sujet. » il ajoute d’une voix déterminée, prêt à inverser les rôles sans problème car Izïa avait été là pour lui juste avant de partir alors que son secret déchainait les passions et lui valait la méfiance d'un paquet de candidats. Entre eux c’est une grande histoire de complicité et Carl il veut lui offrir en retour le soutien auquel il a toujours eu droit de sa part. Quand il refait le fil de son aventure y’a une main qui lui a été tendue dès le début, la même que celle qui est actuellement posée sur ce piano. Elle lui a bien signifié qu’elle ne le regarderait jamais différemment et ce soir-là il a compris que l’indulgence d’Izïa dépassait tout ce qu’il pouvait être, dire ou faire. Elle voit bien plus loin que son statut de stalker, là où d’autres le percevront toujours à travers ça. « T’es la seule qui n’a jamais douté de moi ici, et qui m’a jamais jugé non plus. T’es vraiment une belle personne, enfin.. vous êtes une belle personne. » il se reprend, un peu confus mais surtout sincère et désireux de bien faire. C’est pas encore très naturel pour lui de considérer deux entités en une mais il va s’y faire Carl. Et puis ça lui paraît tellement logique maintenant qu’il sait pour la chanson, alors même qu’à l’époque Izïa avait prétexté ne pas savoir chanter et tenté de l’embrouiller en évoquant Rosamie. Avec le recul il se sent sacrément bête de pas avoir capté mais c’est comme son propre secret finalement, parfois les choses sont tellement évidentes qu’on ne les voit pas. Quant au fait d’être finalement apprécié ici il trouve qu’elle s’emballe un peu ou alors c’est lui qui est aveugle. « Je t’ai toi déjà, c’est un sacré soutien ça. » il glisse dans un sourire en allant chercher sa main, et il préfère présenter les choses comme ça pour ne pas dire qu’en réalité il se sent pas hyper soutenu par les autres, surtout depuis que Maci est partie et en sachant qu’Ashley ne reviendra pas. Les gens qui l’apprécient ici y’en a sûrement mais il peine un peu à les voir Carl, après la campagne générale de bashing dont il a fait l’objet ces dernières semaines. Il n’en veut à personne pour ça, mais forcément il doute facilement de l’estime de ses camarades qui n’ont pas été nombreux à faire la part des choses et à attendre sagement les explications quand sa moitié d’intitulé est tombée. La question d’Izïa n’est pas sans lui rappeler leurs précédents échanges, et les craintes qu’il avait pu exprimer. « Une meilleure vision je sais pas trop, mais j’ai envie de reprendre ma vie en mains en tout cas. » il annonce avec sérieux car ça va bien de subir son existence et de se laisser bouffer par ses problèmes. Il a vingt ans et la vie devant lui Carl, il a mis du temps à le réaliser et surtout à lâcher son défaitisme pour trouver en lui la volonté de faire enfin bouger les choses. « Je veux accomplir des trucs, et plus laisser le.. mon problème gâcher mon potentiel car on m’a beaucoup dit que j’en avais et j’ai envie de le croire aussi maintenant, pour me motiver. » Il s’est beaucoup répété qu’il était bon à rien alors que des capacités il en a comme tout le monde. En informatique notamment, un domaine dans lequel on arrête pas de lui dire de tenter sa chance histoire de rebondir positivement sur son trouble alors il y pense, de plus en plus et elle aura fini par arriver cette fameuse réflexion existentielle qu’il était censé mener dans ce jeu. « J’espère vraiment qu’on pourra se revoir toi et moi. » il formule en se raccrochant au regard si rassurant d’Izïa, puis complète « Et pas dans vingt ans. » Il se souvient qu’il avait été question de ça lorsqu’ils étaient partis en prédictions sur leur avenir, mais Carl il va pas pouvoir attendre aussi longtemps il préfère le dire. Dans vingt ans il est même pas sûr d’être encore de ce monde, alors il aurait bien trop peur de faire ses adieux sans le savoir à Izïa en n’ayant pas d’idée précise de quand ils se reverront tous les deux.

_________________
"Come on Superman,
say your stupid line"

Revenir en haut Aller en bas
Izïa
Voir le profil de l'utilisateur   
Lone Wolf (lundi, 13h02)  Empty
Message (#) Sujet: Re: Lone Wolf (lundi, 13h02) — Sam 25 Juil - 17:00

"Nous nous sommes bien trouvés toute les deux." Tu esquisses un sourire qui se veut sincère et tendre à la fois, pour ça tu recherches dans ta mémoire des moments spécifiques, des bouts de vies heureux, des instants marqués à vie. Carl est une découverte comme tous les autres candidats de cette aventure, mais il a cette particularité qui fait que pour toi il est spécial. Normalement dans cette aventure tu ne devais pas déroger à tes règles et devais suivre tes objectifs enregistrés au préalable. Des détours étaient autorisés tant que les priorités restaient stables, puis au fil des discussions avec ce jeune homme, une mission s'est inscrite, s'est placée, ta petite voix a voulu la modifier, mais elle n'en avait pas la capacité. Protéger Carl, deux mots qui ont suffit à te faire ré-évaluer les situations et l'aventure Thrown Dice. Une personne normalement constituée pourrait évoquer des regrets, tu n'en as pas. Des sentiments ? Non plus ou plus compliqué ? Pour éclaircir ce point tu aurais besoin de ta petite voix, mais elle a décidé de te laisser la semaine. Tu es donc seul face à cette question qui reste sans réponse. "Nous deux contre le monde alors ? Ça ferait un bon début de film." Après son clin d'oeil tu en fais un et esquisse un sourire de convenance avant qu'il ne disparaisse à ses propos. "Ce n'est pas ton rôle de me protéger Carl. Moi si !" Encore une fois tu laisses planer le mystère, dimanche soir on découvrira que ce n'est pas par choix, mais plus par tics de langages. Carl se lance dans des compliments. "Vous avez tendance à être très dur entre vous." Reprends ta phrase. "L'être humain a tendance à être dur que ce soit contre soi-même ou les autres. Un peu d'indulgence ne fait pas de mal. D'ailleurs j'ai vu passer un tweet qui disait "So far you've survived 100% of your worst days, you're doing great." Ça te va bien tu ne trouves pas ?" Tu fais tout autant référence à sa vie en dehors du jeu qu'à l'intérieur. Carl en a vécu des aventures et celle de Thrown Dice s'est déroule en plusieurs chapitres. "Et Siri. Google lui reste sur ses gardes, tout dépend de celui qui va lui apporter le plus de recherches." L'humour... parfois tu le tentes et ça fonctionne et d'autre fois... c'est plus compliqué. Tu lui poses des questions sur l'avenir et plus précisément le sien. Tu acquiesces à la première réponse qu'il te donne. "Tu as grandi et de manière positive ! Si tu as besoin de quoi que ce soit, même d'un coup de main dans le milieu de l'informatique, tu pourras demander à Izïa ou Athénaïs." Au même moment tu l'enregistres en rappel. Ses yeux se plongent dans les tiens. Ce genre de moment, ta petite voix t'avais prévenue. Tu ne veux pas que son regard se modifie, tu ne veux pas y lire de la déception, mais tu lui dois la vérité. Tu te rapproches et pose ta tête juste en dessous de son cou. "Je ne peux pas te le promettre. Désolée." Tu n'as aucune connaissance de ce que va être ta vie, ton quotidien après ta sortie, tu voudrais le savoir, mais tu n'as pas accès à toutes les données. Tu relèves la tête, déposes un baiser sur la joue de Carl pour le faire sourire et lui dit droit dans les yeux : "Mais si tu veux vraiment me revoir, moi, j'essaierai de tout faire pour qu'on se revoie vite... c'est tout ce que je peux faire... Essayer et peut-être convaincre."

@Carl

_________________
LOOK DOWN AT YOUR BODY WHISPER, THERE IS NO HOME,
LIKE YOU.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: COIN PIANO-
Sauter vers: