Partagez
 

 starlight moonlight. (lundi, 3h06)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
starlight moonlight. (lundi, 3h06) Empty
Message (#) Sujet: starlight moonlight. (lundi, 3h06) — Lun 13 Juil - 22:40

Aera a fait une entrée discrète en toute fin de prime, avant de se précipiter sans la moindre hésitation vers @Kara pour se jeter sur elle. Parce que Kara s'est faite éliminer – ce qui l'emmerde, bien sûr – mais qu'elle va malgré tout rester jusqu'à la fin du jeu. De tous les gens qui lui ont manqué depuis son départ, l'américaine trône probablement au sommet de sa liste sans qu'elle ne sache bien pourquoi ou comment elles en sont arrivées là. C'est une connexion inexplicable, dans le fond, de deux meufs qui ne se seraient jamais calculées si elles s'étaient croisées dans la rue, qui viennent de milieux fondamentalement différents, qui ont si peu en commun que c'est miraculeux qu'elles se soient si bien trouvées. Aera a eu la bonté d'âme de la laisser profiter de la fin de sa soirée après l'avoir informée qu'elles allaient récupérer une des chambres 3 étoiles et (re)jour les colocs pour la dernière fois. C'est une espèce de boucle qui se boucle, parce que c'est en étant colocs que leur proximité s'est développée lors de la troisième semaine, elle trouve ça presque poétique, la Coréenne, de finir l'expérience Thrown Dice à nouveau dans la même chambre. Aera en a profité pour échanger avec quelques personnes tout en promettant qu'ils se parleraient plus longtemps plus tard, avant de se diriger vers cette fameuse chambre. Kara s'y trouve déjà et lui jette le genre de regard qui veut dire 'on à des trucs à se raconter, interdiction de dormir avant d'avoir tout déballé' auquel Aera répond d'un regard interrogateur. « Insupportable, on dirait Ji Won la seconde où j'ai posé le pied à Séoul ! » elle feint de se plaindre, alors même qu'elle aussi a attendu impatiemment ce moment. « Mais oui on va parler Kara, ou plutôt je vais t'écouter me raconter les derniers bails avec Santo dans la chambre Amadeus et tout ça. » Elle lui offre un sourire moqueur avant de se jeter sur son lit encore habillée et inviter Kara à faire la même chose, juste à côté d'elle. « Je suis tellement contente de te voir, si tu savais... » Mais Kara ne sait pas, et Aera n'est pas sûre d'avoir réellement envie de partager son expérience de l'extérieur pour l'instant. C'est encore trop brut, trop frais, elle continue d'accuser le coup et elle est encore au stade où elle risquerait de pleurer si elle en parlait, or c'est pas l'image qu'elle veut montrer, encore moins auprès de Kara pour qui elle a été tout au long du jeu un pilier, la grande sœur stable et stoïque à laquelle on vient parler, pas celle qui s'épanche sur ses propres problèmes. « Allez vas-y, raconte, sinon je vais m'endormir d'épuisement, il est tellement tard chez moi. » Ou tôt, c'est selon comment on voit les choses. Après des heures de vol et le décalage horaire, il lui faut vraiment toute l'affection du monde pour Kara pour ne pas s'endormir direct.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
starlight moonlight. (lundi, 3h06) Empty
Message (#) Sujet: Re: starlight moonlight. (lundi, 3h06) — Mar 14 Juil - 14:10

Le prime s’est terminé sur mon élimination et celle de Maci. Si j’ai eu beaucoup de mal à cacher ma déception, la production a pris la décision de pouvoir faire revenir les anciens au sein du jeu. Je n’ai pas pu cacher ma joie de retrouver les personnes avec qui je m’entends depuis le début, plus particulièrement Aera qui m’a terriblement manqué depuis son départ. C’est bien l’une des raisons qui m’a fait rester dans le chalet, sans oublier bien sûr la découverte du secret de Santo et Costa qui se fera au prochain prime. A la simple vue de la coréenne, j’en ai presque oublié mon élimination et je voulais simplement la serrer dans mes bras aussi longtemps que possible. J’ai bien dû la lâcher au bout de quelques minutes, parce que d’autres personnes comme Costa ou Rosamie avaient eux aussi envie de la saluer comme il faut. J’en ai donc profité pour aller saluer les quelques éliminés revenus pendant que Aera m’informe qu’elle récupère l’une des chambres disponibles pour nous. Au bout d’une dizaine de minutes, pressée de pouvoir discuter plus longuement avec ma grande sœur de l’aventure, je m’élance jusqu’à notre chambre. Je suis la première arrivée, mais n’ayant jamais mis les pieds dans les chambres du deuxième étage, je ne peux pas m’empêcher de grimacer. Je jongle entre les deux chambres du première étage et faut dire qu’on s’habitue vite à leur confort. Mon regard dévie vers la porte lorsque celle-ci s’ouvre et que je reconnais les traits de la coréenne. Bien sûr, mon visage démontre toute l’excitation lié à son retour et aux nombreuses choses dont on doit parler. Quand elle me compare à l’une de ses amies à l’extérieur, je prends un air faussement boudeur. « Deux semaines que je demande son retour et voilà comment elle ose me remercier. Ingrate. » Bien sûr, le petit sourire en coin lui prouve bien que je ne pense pas un mot de ce que je dis, sauf peut être le passage où je lui avoue qu’elle m’a beaucoup manqué. Quand elle mentionne mon passage dans la loveroom avec Santo, ma bouche forme un petit ‘o’ de surprise. Ok, pas d’échauffement, on passe directement aux hors d’œuvre. « Tu ne veux pas plutôt me raconter comment c’était le retour chez toi ? » Qu’elle puisse me raconter toutes les soirées de débauche qu’elle a pu faire loin de toutes les caméras ou le retour des fans coréens de l’émission. Bon, je ne pense pas pouvoir me dérober, elle ne lâchera pas l’affaire. Je m’assois à ses côtés, souriant au passage face à ses quelques paroles. « Toi aussi, c’était plus pareil sans toi. » Je ne vais pas insinuer que l’aventure est devenue compliqué, mais elle n’avait plus la même saveur. Je soupire face à son empressement. « Bon, je te raconte, mais tu ne me cries pas dessus. » J’ai l’impression d’avoir fait une grosse bêtise, alors qu’à mes yeux ça n’en ai pas du tout une. « J’ai avoué à Santo qui me plaisait … Beaucoup. » Je serre les dents, ayant un petit reflexe de recul juste au cas où je me mangerais une petite baffe venue de nulle part. « Il m’a dit qu’il t’avait dit la même chose me concernant d’ailleurs. Sauf que lui comme moi on a nos vies respectives qui passeront avant tout. » Le combat pour mon frère et lui de son côté, ses propres combats à Naples. « Je te jure, tu vas peut-être me dire que c’est bête d’avoir fait ça, mais je n’aime pas garder les choses pour moi et lui en parler, même si c’était gênant, ça m’a permis de me sentir mieux et ça n’a rien changé à notre relation à tous les deux. » Finalement, je me suis sortie comme une cheffe, non ?

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Aera
Voir le profil de l'utilisateur  https://www.throwndice.com/t12083-aerahttps://www.throwndice.com/t12082-aera 
starlight moonlight. (lundi, 3h06) Empty
Message (#) Sujet: Re: starlight moonlight. (lundi, 3h06) — Mer 15 Juil - 0:10

« Tout de suite les grands mots » elle répond dans un soupir faussement exagéré avant de lui tirer la langue comme si elle avait 15 ans. Elle sait qu'elle a manqué à Kara, parce que ça fait partie de ces petits moments qu'elle a découverts au détour d'une quotidienne, et elle sait aussi qu'elles ont sûrement beaucoup de choses à se dire façon débrief de meufs où chaque information sera soigneusement décortiquée et analysée pour en tirer la substantifique moelle. Bref, un semblant de normalité dans le quotidien étrange qu'elle vit depuis son élimination, voire même depuis que le jeu a commencé si elle veut être honnête. « J'ai pas très envie d'en parler, là tout de suite » elle se contente d'éluder, gentiment mais fermement, histoire que Kara se mette pas en tête d'insister. Elle en parlera quand elle sera prête à le faire, peut-être le lendemain, peut-être pas du tout, elle verra. Ce qui compte pour le moment, c'est qu'elle est de retour dans le chalet, et avec son retour, elle retrouve le plaisir de toutes ces histoires qui une fois dehors perdent toute leur importance et qui semblent pourtant ici diriger leurs vies. C'est l'effet Thrown Dice, l'intensité du jeu, des relations qui se font et se défont au rythme des dramas, si bien que tout prend des proportions ridiculement importantes quand, à l'extérieur, personne n'aurait tiqué. Elle hausse un sourcil interrogateur quand Kara lui dit de ne pas lui crier dessus. C'est mal la connaître : Aera ne crie jamais, elle n'a pas besoin de ça pour faire passer ses messages, mais elle est évidemment intriguée parce qu'elle sent la connerie arriver à trois kilomètres. « Qu'est-ce que t'as foutu... » elle lance, juste au moment où Kara lui parle de Santo. Ca pour une surprise, quel choc, quelle révélation incroyable et absolument pas prévisible. Les commissures de ses lèvres s'étirent dans une moue à mi-chemin entre le sourire et le véritable rire. Instinctivement, sa main vient frapper l'arrière de la tête de Kara. Voilà ce qu'elle fait, à défaut de crier. « Continue, je t'écoute » elle l'encourage, maintenant qu'elle a recouvré sa moue moqueuse face aux explications de l'Américaine. Dans le fond, elle n'est pas vraiment surprise, c'est totalement son genre de céder à l'impulsion du moment et de lui dire le fond de sa pensée, même si elle ne voit pas à quel moment l'un comme l'autre ignoraient le fait que Santo lui plaise. C'est sûrement l'hôpital qui se fout de la charité, en l'occurrence, mais à défaut de faire preuve de clairvoyance sur sa propre situation, elle n'a jamais manqué de perspicacité sur celle de ce duo. Elle se revoit encore parler de Kara avec Santo à Linz, quand elle lui prodiguait ses petits conseils dans l'unique but de ne pas voir sa pote souffrir en fin de course. « T'es une grande fille Kara, tu prends tes décisions, peu importe ce que j'en pense » elle finit par lui dire dans un sourire rassurant. Elle va pas la frapper – au-delà de ce petit taquet, s'entend. Elle oublie parfois qu'elles ne sont pas exactement les mêmes, ou du moins que si elle a pu ressembler à Kara à une époque, elle est désormais trop conditionnée par sa façon de penser pour se montrer aussi impulsive. « Si t'avais besoin de le faire et que tu te sens mieux de l'avoir fait, tant mieux, c'est tout ce qui compte » elle ajoute avant de s'allonger sur le lit et de caler sa tête contre sa main. « Pour une fille qui s'attache pas aux mecs, t'es plutôt expansive en la matière au final » elle se marre. Aucune surprise là-dedans, Aera n'a jamais cru à ce qu'elle lui a dit lors de leur précédente colocation, sur le fait de pas vouloir s'attacher aux mecs pour pas leur briser le cœur. « Maintenant si tu veux ma vision des choses, je te la donne et t'en fais ce que tu veux : je suis contente que vous ne soyez que potes, et quand on en parlait avec Santo à Linz, je lui ai dit qu'il était sûrement plus sage que les choses n'aillent pas plus loin entre vous. » Elle a les intérêts de ses potes à cœur, toujours, et elle l'aurait pas dit si elle n'en avait pas été entièrement convaincue. « Santo est pas dispo mentalement, toi t'as de grands projets qui t'attendent, ça vaut pas la peine de s'attacher alors que ça ira nulle part... J'ai pas envie de te voir blessée parce que t'auras voulu plus de lui que ce qu'il peut te donner. » Et si ça fait écho à une autre situation, ça n'a rien d'un hasard, même si les relations sont différentes. La finalité reste identique. « Et tente pas de comparer avec Costa et moi, je te vois venir avec ta grande subtilité, tu crois que je suis pas au courant de votre petite discussion à Graz ? » elle s'amuse, sans la moindre animosité. Y avait un côté improbable à les voir, tous les 4, séparés dans deux villes à commenter leurs relations respectives. « J'adore Santo mais autant être honnêtes : tu mérites mieux que lui. » Et elle est certaine que s'il entendait ça, il confirmerait.

_________________
Alone again with demons, and pain whiling
Guess that's why you left my island
It's too rough out here, the island's drowning.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: CHAMBRES 3 ÉTOILES-
Sauter vers: