Partagez
 

 do you remember (lun, 20h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
do you remember (lun, 20h) Empty
Message (#) Sujet: do you remember (lun, 20h) — Lun 13 Juil - 23:30

@kara

Santo il était au septième ciel. Ca faisait déjà deux heures que la révélation de Mica s'était terminée mais il ne retombait pas de ce nuage d'extrême satisfaction. Alors en attendant que quelqu'un se décide à proposer un menu pour le dîner il zonait d'un coin à l'autre, attrapant des discussions au vol et naviguant sur sa vague d'adrénaline perso. C'était un peu comme ça qu'il s'était retrouvé au niveau des chambres 3* et avait passé la tête dans l'embrasure de la porte ouverte, guettant la silhouette de Kara. C'est donc ça la chambre du pauvre. Il se moquait, du haut de sa petite arrogance des beaux jours. Mais Kara elle le prendrait pas mal, parce qu'elle savait très bien qu'il avait le vécu nécessaire pour rire de ces choses là. Viens on va boire un coup avant dîner, il fait encore beau dehors. Pas d'Aera en vue, donc il ne la soutirait à aucune discussion primordiale. Santo il estimait avoir le droit de s'accaparer la présence de l'américaine pour ces quelques derniers jours pré-révélation. Après ça, il n'avait aucune idée de la façon dont les discussions se dérouleraient, tout comme il n'avait aucune idée de sa propre volonté de rentrer dans les détails. Sa présence à Thrown Dice ce n'était pas une recherche de compréhension, ni la délivrance d'un message unificateur. A peu de choses près c'était simplement lui qui menait sa vie, selon sa propre conception du bien et du mal. Ils avaient chopé quelques bières au frigo avant de se caler sur l'herbe ensoleillée du jardin. C'est cool que tu sois restée. Il n'avait pas eu le temps de lui parler hier, sa fin de prime à elle s'était dépeinte autour du retour d'Aera, tandis que lui s'évadait avec Lejla. J'pensais que tu gagnerais le jeu. Avec son grand message, son rôle de chef, sa bonne entente généralisée. Mais maintenant, on peut s'accorder sur le fait que ce sera moi. Il vibrait, le blond, du haut de sa petite châsse aux secrets qui avait porté ses fruits. Il aurait bien voulu dégommer celui de Carl ou de Gi', mais à ce stade la situation semblait compromise. Un sourire avait claqué ses lèvres. Comme sur le fait que je suis le nouveau chef des Adler. Même si à ce stade ça n'avait plus aucun sens. La prod avait annoncé que les cliffords ne rapporteraient plus de récompenses cette semaine. Et ça, Santo, ça lui avait bien foutu les boules. Tu vois, on aurait du choisir les indices sur Gianni. Je sais pas pourquoi t'as écouté Mica... Et deux fois, en plus. Il le lui rappellerait toute la semaine s'il le fallait. Parce qu'il était convaincu d'avoir gratté assez d'infos sur l'italien pour le pousser à bout, si seulement la prod lui avait filé un petit coup de pouce. Yeux gris braqués sur son visage, il s'était passé une main distraitement sur son crâne fraîchement rasé avant de s'allonger dans l'herbe. La provoquer avec sa gueule souriante c'était un peu comme retomber en plein dans leurs premières discussions. Et pourtant il s'en était passées des choses, depuis ces jours là.

_________________
do you remember (lun, 20h) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Voir le profil de l'utilisateur   
do you remember (lun, 20h) Empty
Message (#) Sujet: Re: do you remember (lun, 20h) — Mar 14 Juil - 15:00

On ne va pas se mentir, le fait d’être resté en jeu, ça m’a complètement fait oublier que je fais dorénavant partie des éliminés et que je peux dire au revoir aux presque dix mille livres que j’avais réussi à récupérer jusqu’ici. Si le fait de ne pas pouvoir gagner me fruste déjà un peu, la perte de ma cagnotte reste le plus dur à avaler. Je suis dans ma chambre, à ranger les dernières affaires que j’ai pu récupérer de mon ancienne chambre quand y a une tête blonde qui vient me sortir de ma quiétude en venant se moquer de la chambre du deuxième étage que je partage avec Aera. Je lui tire la langue, amusée. « C’est la première fois depuis le début de l’aventure que je dors dans une autre chambre, mais ne t’habitue pas trop au luxe. » Depuis le début je m’en sors toujours pour finir au première étage, je n’ai jamais dû changer de place jusqu’à présent et je comprends enfin la différence entre les différentes catégories. Le manque de place dans celle-ci est flagrant. « Je te suis. » Son invitation tombe à pic, pouvoir quitter cette petite chambre et pouvoir boire, deux raisons qui me suffisent amplement. On rajoute à ça un petit moment avec l’italien, le combo est parfait. Je suis donc sagement le nouveau chef de la team Adler qui m’a succédait cette semaine. J’attrape le décapsuleur, tandis qu’il choppe de son côté des bières. On se pose sur l’herbe et les premiers mots de Santo me font sourire. « Je le pensais aussi, mais le charme italien a opéré davantage. » Sur les trois ritals dans la maison depuis le début du jeu, aucun d’eux n’a connu l’élimination. Ils ont très certainement une fanbase très solide à l’extérieur et puis, leur secret toujours pas dévoilé. Quand il pense être celui qui gagnera le jeu, je ne peux pas m’empêcher de le faire redescendre sur son piédestal. « Je parierais plus sur Costa. » Je le taquine, parce qu’en réalité, Santo est vraisemblablement le grand gagnant à mes yeux. Au-delà de notre relation, il est celui qui a été le plus au taquet au niveau de la chasse au secret et il a su s’en sortir ici sans aucune nomination. Une vraie prouesse. Il revient sur son nouveau rôle de chef d’équipe. « En même temps, je t’ai désigné comme bras droit, c’était bien pour que tu reprennes ma succession. » J’ai l’impression d’être le patriarche d’une grande famille qui a laissé ses dernières indications à la relève. « D’ailleurs, c’est quoi ta première décision en tant que nouveau patron de la team ? » Je me fous un peu de sa gueule, parce qu’il ne pourra pas faire grand-chose, on arrive à la fin du jeu et les décisions qui peuvent être prise ne serviront à rien. Quand il me reproche de ne pas avoir cédé la dernière fois à son choix d’indice concernant Gianni, je lève les yeux vers le ciel. « Non, mais t’es insatiable comme mec. Tu viens de trouver le secret de Michaela, ça ne te suffit pas ? La production ne va même pas pouvoir organiser un prime de demi-finale tranquillement là, à dégommer tous les secrets quelques jours avant. » Je ris avant de porter la bière à ma bouche pour m’en délecter. « Vous avez déjà préparé votre petit discours avec Costa ou vous allez nous révéler tout au feeling ? » Une façon comme une autre de savoir s’il appréhende la révélation qui se jouera dimanche et qui nous donnera enfin la réponse à la plus grande énigme de cette saison : le secret des deux ritals.

_________________
❝ no more silence. Use your voice❞ this is america. don't catch you slipping' up. look at how i'm livin' now. police be trippin' now. get your money black man. you just a black man in this world. don't catch you slippin' up
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
do you remember (lun, 20h) Empty
Message (#) Sujet: Re: do you remember (lun, 20h) — Mer 15 Juil - 14:24

C'était limite s'il avait jamais foutu un pied à cet étage là, Santo, sauf pour aller emmerder Lejla et les autres occupants des chambres lambda, au fil des semaines de jeu. Elle avait beau bien le cacher, Kara, mais sa frustration était perceptible. A force de la côtoyer et de marcher en harmonie depuis le début de l'aventure il était bien capable de percevoir ça, Santo. La provoc' c'était une simple façon de faire retomber une quelconque amertume. A sa place il aurait été vert de rage. Mais il ne savait pas non plus exactement quoi dire pour contrebalancer la chose. Alors il avait préféré proposer une excursion face au soleil du soir, histoire de se chauffer pour la soirée et de mettre à plat son trop plein d'énergie. C'est clair, fallait pas compter sur vous les ricains. Il foutait Kai dans la boucle, même si sa présence avait été de courte durée. Il avait claqué sa bière contre la sienne pour trinquer à cette soirée d'été. Son énergie était palpable, Santo il était encore shooté d'endorphine comme après un bon match de foot. Il ne se réjouissait pas forcément de l'histoire de Mica, mais l'idée d'avoir éclaté son secret après deux confrontations où elle l'avait majoritairement pris pour un con, c'était jouissif. C'était un gars plein de contradictions, le napolitain, mais voir quelqu'un nier tout en bloc ça avait forcément éveillé ses doutes. Et au lieu de se rétracter il en était sorti d'autant plus motivé à l'idée de la percer à jour. Alors là, tout frais de son petit combat perso, on pouvait lui dire n'importe quoi que ça ne l'atteindrait pas. Boh si c'est Costa ça me va, sa cagnotte sera ma cagnotte dans tous les cas. Il saisissait sa provoc' à elle mais la vérité elle résidait dans cette simple phrase. Ils partageraient tous, les napolitains. Parce que leur concept de propriété serait totalement abstrait à l'issue du jeu. L'argent, dans tous les cas, ils savaient très bien à qui le donner, l'un et l'autre. Et peu importe ce qui pourrait arriver, le pacte entre eux était établi depuis leur adolescence. Tu pourras répéter cette phrase face à Mica la prochaine fois ? Je crois qu'elle acceptera jamais une quelconque décision venant de moi. Son sourire s'était élargi et il avait sorti une clope en accrochant son regard. J'vais faire un putsch pour qu'on puisse dilapider les dernier cliffords. Si la prod croyait être aussi tranquille en leur annonçant que les sommes étaient indicatives elle se foutait un doigt dans l'oeil. Il avait des idées derrières la tête, Santino. Non ça me suffit pas. Et il était très sérieux en disant ça. Ils comprenaient pas, les autres, à quel point ça le faisait vibrer de se casser la tête sur les secrets de chacun. Il avait un sens de la compétition exacerbé, Santo. Et il ne supportait pas la contrariété. Sa vie entière avait été une course contre la montre, un combat contre quelqu'un, quelque chose. Une lutte du quotidien à la recherche de ce qu'on ne lui accordait pas, par nature. Alors à peu de choses près il reportait ce qu'il avait toujours su faire dehors, dans l'arène de Thrown Dice. J'ai besoin d'objectifs. Ca me fait du bien. Il avait soufflé ça en tournant sa tête vers le soleil, fermant un instant ses paupières pour profiter de la chaleur sur sa peau. Il est prêt depuis cinq ans le discours. Sur son avion en direction de Miami il fulminait déjà, Santo. 15h plus tard, quand il avait appelé Cos, il parlait déjà de retour. Après une semaine en Floride il avait déjà un plan en tête et la rage au coeur qui l'empêchait de dormir. 18 ans, le crâne rasé, le corps en vrac, complètement perdu, mais un fil de pensées déjà tissé. T'aurais préféré qu'il tombe plus tôt, pour pouvoir décider si je suis un connard ou un mec digne de confiance ? Ses yeux gris posés sur elle, il accrochait son regard. Puis, dans un sourire, il s'était foutu une main sur les yeux en souvenir de ce geste qu'elle avait elle-même fait pour réussir à lui aligner ses émotions sans se faire impressionner.

_________________
do you remember (lun, 20h) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: JARDINS-
Sauter vers: