Partagez
 

 Breathe deeper. (mercredi, 11h)

Aller en bas 
AuteurMessage
Costa
Voir le profil de l'utilisateur   
Breathe deeper. (mercredi, 11h) Empty
Message (#) Sujet: Breathe deeper. (mercredi, 11h) — Mer 15 Juil - 0:11

@cami

Il a capté Camilla sur la terrasse, prête à paresser sous le soleil cajolant du matin, et sa nuit en solitaire lui est brusquement revenue en tête. Cos, l'air de rien, il n'a pas dormi seul depuis deux mois, pas une seule nuit, et le silence dans le lit voisin l'a plombé de longues minutes au moment d'aller finalement se coucher. Il ne le dira pas, parce que c'est pas si important, et parce qu'il avait repris l'habitude, après Cece, de vivre seul, mais s'il y a bien une chose qui le secoue plus que de raison, c'est la solitude. Et Costa, il est tellement entouré, en permanence, viscéralement, en réponse désespérée à un besoin communautaire comme un trou dans sa poitrine, que la solitude, elle arrive très vite. Parce qu'il a toujours et très jeune eu cette tendance à se sentir inexorablement seul, dans une famille implosée, dans une monde lourd pour un môme. C'est drôle qu'il y pense alors même que Cami lui parlait de la solitude quelques jours plus tôt. Il passe nonchalamment un bras sur ses épaules pour l'entraîner hors de ses projets farniente, sans plus se gêner le moins du monde de lui imposer des contacts physiques qu'elle n'apprécie pas, en temps normal. Il s'est auto-attribué un passe-droit dès le début, Cos. « T'étais où cette nuit ? » il fait mine de souffler, peiné. Alors que le retour de Louis, il n'aurait pas pu se faire moins discrètement, même s'il avait essayé. Il était trop heureux de retrouver son pote, Costa et il ne s'était finalement même pas imaginé que Cami continuerait de dormir avec lui après son retour. C'est pas pour rien qu'il lui a filé un accès pour la loveroom. Il se serait foutu de sa gueule, si elle était restée dans leur petite chambre pourrie de bas de classement. « Vous vous êtes protégés au moins ? » il fait le grand frère relou, dans un mélange de sourire moqueur et d'air outré. Hors de question qu'il devienne d'un seul coup grand-père et oncle. C'est mort. Si on avait posé la question au Costa adolescent, il aurait répondu sans hésiter qu'à trente ans, il se voyait marié et père de famille, à élever sa marmaille, des petits bruns au regard insondable dans tous les sens, avec tantôt le visage du père, tantôt celui de la mère. « J'aimerais bien avoir une famille nombreuse, plus tard, plein de gosses » il dit sans réfléchir, en suivant le fil de ses pensées. Il n'a jamais caché ce désir intime et pas tant que ça. Cos, il a toujours aspiré dans le fond à la normalité d'une vie de famille épanouie. Sans heurts, sans parent démissionnaire, sans dynamique étranglée par la misère. Une famille simple au milieu d'un monde qui ne l'est pas. Et paradoxalement, il ne pourrait jamais renoncer à la complexité de sa vie, qu'il maquille en adrénaline pure et en limpidité mordante. 1 + 1 font 2. Équation évidente comme Costa et son inconscience. « Avec une majorité de filles, vous êtes plus douces pour le monde » il précise. La réalité, c'est que des gosses, il en voudrait probablement trois. Deux filles et un garçon. Avec le garçon au milieu. Pour lui apprendre les responsabilités autant que l’humilité et le respect. Les filles, elles sont naturellement plus belles que les petits cons qui n'ont aucune conscience de rien et qui détruisent tout ce qu'ils touchent. Il le sait, Cos, il fait partie de ces petits cons. « Tu recommandes ? » il sourit, parce qu'il parle à une experte en la matière de familles nombreuses. En tant que petite dernière, elle devait avoir un regard bien particulier sur toute la situation.

_________________
Editer mon profil ZjbKsHQ
pour devenir un enfant j’ai mis dix ans. pour te mettre une balle dans la tronche, je mettrai pas plus d’une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Cami
Voir le profil de l'utilisateur   
Breathe deeper. (mercredi, 11h) Empty
Message (#) Sujet: Re: Breathe deeper. (mercredi, 11h) — Jeu 16 Juil - 22:32

La môme se fait cueillir par Costa qui s'impose comme souvent, c'est leur façon de fonctionner, pour l'agacer, un de ses bras s'en va s'enrouler autour de son torse façon gosse bien encombrante histoire de lui montrer à quoi il s'expose. Cami réceptionne l'air accusateur de son Costa qui semble être rentré dans son rôle le temps de quelques secondes. Ça ne lui va pas du tout au teint, il faut qu'il le sachant. « Nulle part » elle étire dans les airs en mentant  grossièrement en haussant les sourcils façon méga suspense. Il sait très bien avec qui elle zonait quand elle a fait le mur cette nuit. Avec son mignon petit frenchie qui a débarqué façon parisien simplement en retard à l'apéro. « Tu as mal vécu mon absence ? » elle minaude en croisant ses opales pour forcer la confession en tirant ses propres conclusions. « C'est bien que tu te mettes un peu dans ma peau le temps de quelques instants » parce que Costa, il doit gérer ses fangirls et à tendance à un peu trop partager équitablement son temps selon le tyran israélien qui se permet souvent de critiquer ouvertement son management des gens. La parisienne aime bien lui faire comprendre qu'elle se meurt de son absence, très régulièrement. Costa, il a rien demandé depuis le début mais elle continue de le coller gratuitement façon petite soeur indésirée qui veut se faire aimer. Elle manque de s'étouffer face à sa connerie et lui offre un courroux feint pour le coup. « On en parle de ta vie sexuelle toi ? » elle demande façon môme en pleine rébellion face à l'autorité usurpée de Costa, comme le frère qui se prend pour le daron lorsqu'il n'est pas là. « T'inquiète on gère, daddy » elle se marre en roulant des billes dans une insolence qu'elle ne peut réprimer. Cami se fait attentive à la suite et elle imagine très bien Costa à la tête d'une famille nombreuses à se montrer faussement inflexible. « Je te vois bien du genre à leur céder tout en ayant l'air de pas y toucher » elle glisse de sa voix fluette en cherchant ses opales quelques secondes. « C'est trop bien les familles nombreuses, tu t'ennuies jamais » elle valide en dodelinant avec vigueur de la tête. « et puis ça titille suffisamment les egos » Cami se marre. Chez eux, ils étaient souvent dans une effervescence stimulante qu'elle jugeait bénéfique sur le long terme. « Elle voulait aussi des enfants Cecilia ? » questionne la parisienne pour savoir s'ils en avaient été un jour arrivés à ce stade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: JARDINS :: BULLE DÉTENTE-
Sauter vers: