Partagez
 

 Corleone. (lundi à 21h45)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Corleone. (lundi à 21h45) Empty
Message (#) Sujet: Corleone. (lundi à 21h45) — Lun 27 Juil - 19:45

@Santo

Théoriquement, elle n’a rien à foutre dans le chalet Jill, mais à la voir trôner sur le balcon avec sa tronche de Queen J, il y a de quoi se sentir confus. Elle est là, avec son petit air effronté qui défie le monde de venir l’emmerder. Le sourcil arqué, l’insolence au coin des lèvres. Ready à défier le premier candidat qui viendra lui parler, d’autant plus lorsque celui-ci revêt les traits d’un certain gland auquel il manque une dent. Son regard se pose sur Gomorra. Ce n’est pas le nom de son bled d’origine, mais osef, l’idée reste la même. La môme, elle n’a pas trop réussi à imprimer les informations qu’il a balancées lors de la révélation de son secret. Franchement, elle a essayé de se concentrer, mais ça a fini par la souler de voir le duo des mozzarellas faire leur numéro habituel de mafiosos so important qu’ils ont trop de trucs avec lesquels dealer au pays pour se mettre au même level que les autres candidats. Sans déconner, Jill, elle en a tellement enough de l’Italie, qu’elle ne peut même plus mater une pizza sans avoir envie de lever les yeux au ciel. Overdose totale. C’est peut-être son propre intitulé bidon qui veut ça, mais la gosse n’a jamais donné d’importance aux secrets donc ce n’est pas près de changer. Santo, il n’a pas trop dû le voir venir le coup du meme avec les questions toutes pétées et hors-sujet qu’il lui a posées au cours de l’aventure. Jill, elle ne serait jamais venue avec une vraie histoire. Un truc qui vient des tripes. La gamine, c’est un peu une grosse blague dans le fond et c’est peut-être pour ça qu’elle n’a jamais été foutue d’accomplir sa mue tant espérée. Elle est juste-là à zoner dans sa bulle en solo. Imperméable aux autres, à leurs vies, à ce qu’ils peuvent ressentir. « Askip, t’attendais mon retour. » elle roucoule en cherchant son regard. Santo, il ne doit jamais savoir sur quel pied danser avec une Jill qui change de mood toutes les deux secondes en ce qui le concerne et ça tombe bien, parce que c’est ce qu’elle a toujours voulu. Elle gonfle le truc oklm, enregistrant l’information comme ça l’arrange. A l’extérieur, elle a un peu décroché de TD vu comment c’était boring de suivre la romance en carton de Gianni et Roma lors des quotidiennes, mais t’inquiètes que sa petite fanbase d’ados en quête de ship n’a pas manqué de porter à son attention chaque mention qui a été faite d’elle. « C’est quoi cette nouvelle coupe de blaireau ? » Eww, qu’est-ce qu’il a glandé au niveau de son système pileux entre ses cheveux et les quelques poils qui se battent en duel sur son menton ? « T’anticipes ton retour à Napule ? T’as pas envie que j’aille te chercher le débardeur et les claquettes pour compléter le look ? » elle l’interroge dans un doux sourire querelleur. Quelle tête de gland.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
Corleone. (lundi à 21h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: Corleone. (lundi à 21h45) — Mar 28 Juil - 12:26

C'était toujours une valeur sûre, le balcon, pour se griller une clope après dîner. Et sur le lot des survivants qui étaient restés au chalet, c'était Jill qui avait colonisé le spot pour la soirée. Il continuait à ne rien capter à son mode de fonctionnement, Santo. La meuf l'avait quasi ghosté la semaine précédent son départ et elle débarquait la bouche en coeur en lui lâchant le genre de smile qu'elle ne lui avait jamais lancé. Il s'était sorti une clope avant de lui tendre le paquet pour qu'elle ne lui sorte pas sa ritournelle de meuf qu'on prenait encore inlassablement pour une gamine. Déjà vu. T'en penses quoi toi ? Il avait vite vu de lui renvoyer sa propre perception. Est-ce qu'il avait vraiment des raisons d'attendre son retour, le napo, pas vraiment. Mais ses lèvres s'étaient quand même étirées en un sourire, parce qu'elle le faisait marrer, Jill. Ca, ça n'avait jamais changé. Même quand elle était imbuvable, ça le touchait qu'à moitié. Ca l'emmerdait, ouais, mais pas au point de le rendre dingue. A quel moment t'as estimé que ton petit seum avait disparu ? Il s'était finalement posé sur la banquette à ses côtés, lui tendant le briquet qu'il venait d'utiliser, et allongeant ses jambes pépère devant lui. Comme à la maison. Elle avait pas attendu d'allumer sa clope pour lui lâcher deux ristournes sur sa nouvelle coupe qui faisait apparemment parler. Santo ça le faisait marrer parce que tout le monde rattachait ça à un look de malfrat de Napule, alors qu'il avait passé la plupart de sa life avec sa coupe d'avant. Période Ultra mise à part. C'est mon style évadé de prison. Pas de doute. Le combo marcel et vieilles baskets lui irait au teint, d'ici quelques semaines. Marre d'être un golden boy. Et là il la dévisageait sans trop se gêner, en mode, tu sais, le golden boy sur lequel t'as craqué. Bon alors ça raconte quoi ? T'as cramé la baraque de Louis comme sur la photo ? Il n'en revenait pas de s'être fait berner par sa petite gueule de fausse ado qui se renfermait dès qu'on lui parlait de sa mif. A voir, c'était peut-être sa façon à elle de se débarrasser du petit Val dont ils avaient parlé le soir du prime. Santo il avait beau être ultra focus sur sa rével ça l'avait pas empêché d'écouter ce qui se passait sur les canap d'à côté.

_________________
Corleone. (lundi à 21h45) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
Jill
Voir le profil de l'utilisateur   
Corleone. (lundi à 21h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: Corleone. (lundi à 21h45) — Mer 29 Juil - 17:48

Jill, elle glisse la clope entre ses pulpeuses, continuant de fixer Santo de ce petit regard de chatte affectueuse auquel il n’a pas eu souvent le droit au cours de leurs toutes dernières semaines de cohabitation. Comme d’hab, il ne se mouille pas, se contentant de lui retourner sa question. « Je pense toujours que tu t’en tapes, mais on a quand même eu nos moments. » elle expire tranquillement. C’est ça au final qu’il avait voulu dire en apprenant son potentiel retour. Balek, mais ça ferait plaisir de se capter. Jill et Santo, ils étaient un peu en mode duo comico-distrayant lors de l’aventure, alors le best-of de leurs rencontres, il existe bel et bien quelque-part entre leur trip sous menottes ou leurs débats sur Gossip Girl. « I don’t know. » Putain, ça fait deux secondes qu’ils discutent et il commence déjà à la gonfler à vouloir mettre sur le tapis des trucs relous. « Quand vous n’étiez plus sous mon nez H-24 pour me pomper mon air... » Avec l’enfermement, elle tournait quand même sans arrêt en boucle sur les mêmes trucs. La vérité, c’est que la gosse s’est sacrément adoucie depuis que le rital ne bave plus sur sa boiteuse. En bonne petite pestouille archétypale, Jill possède une personnalité digne d’une sociopathe qui doute d’elle-même et fait donc payer les autres pour ses propres faiblesses. Du haut de ses dix-huit ans, elle s’est quand même tapé tout un tas de complexes d’infériorités sur son physique, sa sexualité, son secret, cachés bien comme il faut sous une couche de scuds autoritaires. Posés sur la banquette, elle pivote à 90° pour mater la nouvelle coupe de mafioso de Santo. Elle pousse le truc jusqu’à glisser ses doigts dans ses cheveux nouvellement raccourcis. « Ewww. » elle en rajoute encore une couche dans un rictus, ignorant ce qu’il lui raconte. C’est vrai que sa tronche de golden boy mood Jaime Lannister, elle lui avait tout de suite tapé dans l’œil même si elle faisait genre que non à l’époque. Là, c’est un peu phénomène Justin Bieber avec le gars qui a viré sa mèche ado-friendly pour embrasser un tout nouveau look de petit thug de pacotille. Du coup, Jill, elle n’arrive plus à piger si c’était ça qui lui plaisait chez-lui ou si elle avait juste pété un plomb entre l’enferment et les hormones, parce qu’elle a un peu atterri depuis à propos de son crush super random. La môme, elle est vraiment en roue libre sentimentalement. Ça part dans tous les sens entre Gomorra, Val & co. « Bof. Pas grand-chose. » elle glisse d’un ton neutre en le fixant de son petit regard de meuf zarbi qui a l'air d'attendre on ne sait quoi. « Je me suis baladée… » Entre autres choses. « Et toi, qu’est-ce que t’as glandé ? Pas de nouveau secret découvert ? » Avec son addiction au buzzeur toute pétée, là. Il se la joue avec son titre de serial-breakeur de secrets de la saison, mais de son côté, elle a de sacrés doutes sur la véracité de ses talents d'enquêteurs vu comment il a toujours été à côté de la plaque en ce qui la concerne. « C’est quoi ta plus grande fierté dans l’émission ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Santo
Voir le profil de l'utilisateur   
Corleone. (lundi à 21h45) Empty
Message (#) Sujet: Re: Corleone. (lundi à 21h45) — Jeu 30 Juil - 18:57

A force il y prenait un certain plaisir, à ne pas répondre directement à ses questions. Les deux ils avaient toujours eu une relation cheloue, perdue quelque part entre de la recherche d'attention et un déni complet du phénomène. Alors ouais, se faire exclure en 2-2 de sa petite liste restreinte de personnes "fréquentables" au chalet, ça l'avait emmerdé Santo. Ils étaient passés d'une dynamique de menottes et provoc' à du ghostage en bonne et due forme, sous couvert de pseudo jalousie random. Ouais j'espérais que tu reviennes. Il avait fini par siffler, pour lui concéder sa réponse sans plus y réfléchir. Calé pépère avec sa clope c'était nettement plus simple de lui balancer ça à Jill. T'as quand même été archi reloue la dernière semaine. Fallait qu'il lui dise, maintenant qu'elle avait accepté sa clope et donc accepté de passer au moins cinq minutes avec lui. Il affichait un sourire, Santo, mais son regard criait bien la vérité. Gratos. Alors que j'étais plein de bonne volonté. Alors ouais le phénomène départ de Lejla avait joué sur sa mauvaise humeur mais Jill ça l'arrangeait bien d'avoir son boy Santo sur qui se défouler quand elle avait envie de se faire les dents. Il avait ignoré sa moue faussement soulée à sa question et s'était simplement permis un souffle amusé. Putain d'insupportable, jusqu'au bout. Clairement il s'attendait à 400 remarques casse gueule sur son secret, façon snobisme à l'extrême, vu qu'elle s'amusait depuis la confront' à l'appeler Gomorra. Mais rien. Ca lui allait bien au blond, il était pas encore bien au clair sur la façon d'aborder les autres et encore moins elle. Y'avait cette nouvelle manie par contre qui consistait à lui foutre la main sur le crâne pour s'assurer de la véracité de sa coupe. Jill, à la manière d'une Lejla, exactement sur ce même balcon une semaine plus tôt, elle se la jouait critique de tendances capillaires. C'est le look printemps été 2020. Il avait braqué son regard sur elle. J'pensais à une colo verte pour la finale, t'en dis quoi ? C'était le crash test, Jill. Sa réponse elle déterminerait pas mal son délire tout récent à Santo. Toi pas de folies ? Un p'tit tatouage avec ta pote Lejla la rebelle pour sceller votre statut de bff sous le soleil Corse ? Fallait bien qu'elle lui raconte un peu ses actus, la môme. Lui ça le faisait bien marrer de voir en Jill et Lejla une articulation similaire à Cos et lui. La daronne et la p'tite qui cassait les couilles à vouloir se prendre pour une adulte. Du déjà vu. T'as kiffé ma Méditerranée ? L'emphase était de mise. Il était parfaitement dans ses baskets de petit king du game. Surtout vu sa prochaine question. Bah si. Mica. Boum. Presque un one shot. Elle a essayé de m'embrouiller mais j'avais capté le truc. Elle a eu le seum toute la semaine. Il en revenait pas qu'elle ait raté ça Jill, c'était son putain de moment de gloire. C'est quoi cette question philosophique ? La réplique était toute trouvée, en miroir de sa gueule mi blasée mi attentive. Etre en finale alors que Louis avait mentionné mon secret en confront' y'a mille ans. Un jeu de défense et contre-attaque qui avait fini par être remporté par son catenaccio à l'italienne. Une belle prouesse pour sa gueule blonde qui transpirait pourtant l'honnêteté. Ton top 3 des moments les plus télévisuels ? Allez c'était gratos. Et avec son expérience de meuf des réseaux sociaux elle aurait sûrement une analyse fine de la situation.

_________________
Corleone. (lundi à 21h45) Hpic8mN
la paranza dei bambini
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: BALCON-
Sauter vers: