Le Deal du moment :
ASOS : -20% sur TOUT dès 30€ d’achat
Voir le deal

Partagez
 

 breathe me - le 17.07.2015 à 21h50

Aller en bas 
AuteurMessage
Léo
Voir le profil de l'utilisateur   
breathe me - le 17.07.2015 à 21h50 Empty
Message (#) Sujet: breathe me - le 17.07.2015 à 21h50 — Lun 13 Juil - 13:29

Ayant préparé une assiette de pâtes à la sauce tomate dans la cuisine, je rejoins la salle à manger. J'ai bien conscience qu'il est sans doute un peu tard pour manger et que je vais donc, me retrouver seule. Ça ne me réjouit pas vraiment mais comme j'ai pas trop le choix, je fais avec. Accompagnant mon assiette d'un bon verre de vin blanc, je dépose le tout sur la table et je m'installe. J'alterne souvent, je mange et je bois une gorgée de vin. Je sais que l'on ne devrait pas boire en mangeant, que cela coupe l'appétit mais c'est plus fort que moi, c'est une vieille habitude. J'crois que je ne m'en déferais jamais. Et tandis que je continue de prendre mon repas, je constate la présence d'une autre femme. Nous ne nous sommes encore jamais parlé toutes les deux mais elle ne m’apparaît comme quelqu'un de détestable, contrairement à d'autres... Hum. Tu as déjà mangé ? J'pourrais pas vraiment lui proposer des pâtes parce que je n'en ai pas cuisiner tant que cela et j'ai pas très envie de retourner derrière les fourneaux non plus. Tant que tu es là, j'ai envie de savoir. Elle est comment la loveroom ? Je sais que la candidate en avait gagné l'accès et j'suppose qu'elle en avait profité. Ca aurait été bête de ne pas le faire. Et Ezio, il est bien ? Allez quoi, deux adultes dans une chambre à l'écart de tout, faut pas me faire croire qu'il ne s'est rien passé. Bon, elle est pas obligée de répondre mais ça, elle est assez grande pour s'en rendre compte j'pense.

avec kendra
Revenir en haut Aller en bas
Kendra
Voir le profil de l'utilisateur   
breathe me - le 17.07.2015 à 21h50 Empty
Message (#) Sujet: Re: breathe me - le 17.07.2015 à 21h50 — Lun 13 Juil - 17:57

Je prends très à cœur le fait d’être responsable de la propreté du château de Sir William. La cuisine n’a jamais été aussi rutilante, une douce odeur parfumée flotte dans les toilettes - où j’ai mis un bouquet de fleurs fraichement cueilli des jardins – et la moindre trace de poussières disparait dès le moment où je pose les yeux sur elle. Je suis impitoyable. C’est pathologique, chez moi, cette fascination avec la propreté. Peut-être parce que j’ai grandi dans un environnement où elle était prioritaire, vu les sévères allergies de ma cadette. C’est devenu comme une seconde nature, chez moi. Ainsi, quand je fais mon bout de chemin jusqu’à la salle à manger pour vérifier qu’il n’y traine aucun couvert abandonné par l’un de mes camarades, je tombe plutôt sur cette candidate qui a eu droit à une seconde chance. Léo, il me semble. « Oui, t’inquiètes, je fais juste vérifier que rien ne traîne – je suis sur la corvée de ménage. » lui répondis-je afin de justifier ma présence dans la pièce. J’avise deux coupes de vin qui traînent dans un coin et file les récupérer avant l’intention de retourner à la cuisine pour les nettoyer, quand la jeune femme me questionne sur cette nouvelle suite. « Disons qu’elle ne ressemble en rien aux autres pièces du château. C’est… particulier. Mais ça vaut vraiment le coup d’œil. » Peut-être aurait-elle cette chance, plus tard, de la visiter elle-même et de constater de ses propres yeux la diversité de l’endroit. Sa seconde question me fait rigoler plus qu’autre chose. « J’ai rarement rencontré d’homme aussi galant et séduisant à la fois. » Un fin sourire étira mes lèvres. J’étais charmée, et ce, depuis le début. « Nous n’avons rien fait d’autre que discuter autour d’une bonne bouteille de champagne, une soirée plutôt simple, mais sympathique. » Je n’avais pas l’esprit tordu de certains de mes camarades. Certes, j’appréciais le candidat, mais il aurait été prématuré de ma part, et de la sienne, de pousser l’audace au-delà du simple fait de partager un lit pour la nuit. Pour dormir, je précise. La discussion étant entamée, je décidais de reporter à plus tard ma petite besogne, et prenait un siège autour de la table, déposant les verres vides sur celle-ci. « Tu prendras qui pour t’accompagner là-bas, si tu gagnais un accès? » Elle avait fait sa curieuse, à mon tour de lui rendre la pareille.

_________________
HEAD IN THE CLOUDS
cause it's too cold for you here and now. so let me hold both your hands in the holes of my sweater. and if i may just take your breath away, i don't mind if there's not much to say.
Revenir en haut Aller en bas
Léo
Voir le profil de l'utilisateur   
breathe me - le 17.07.2015 à 21h50 Empty
Message (#) Sujet: Re: breathe me - le 17.07.2015 à 21h50 — Mer 15 Juil - 16:12

Ici, loin de mes enfants, je n'ai pas réellement besoin de veiller à avoir des horaires de repas bien précis. A la maison, j'aime leur inculqué un mode de vie stable avec des heures de repas précises et toujours identiques. Je pense que c'est important pour les enfants d'avoir ce type de mode de vie et c'est de cette façon que je fonctionne depuis leur naissance. Un mode de vie auquel je me plie également, pour leur montrer l'exemple. Un mode de vie duquel je me sens éloignée ici puisqu'ils ne sont pas présents pour me rappeler l'ordre, les rituels et d'autres trucs du genre. Dans thrown dice, je ne regarde pratiquement jamais ma montre, je ne fais que vivre au jour le jour. Je mange lorsque j'ai faim, je dors lorsque je suis fatiguée et les obligations étant inexistante, l'heure n'a aucun impact sur moi. Prenant mon repas alors que la soirée est déjà bien entamée, je ne m'attends pas vraiment à recevoir la visite d'une autre personne mais c'était sans compter sur Kendra qui passait par là. Sauf que la jeune femme, n'est pas dans cette pièce pour les mêmes raisons que moi. C'est son tour de faire le ménage, c'est sa corvée et elle s'exécute d'une façon presque admirable. Et moi, ça me rassure parce que j'étais plutôt mal à l'aise de ne pas pouvoir partager mon maigre repas. Comme elle me garantie qu'elle a déjà manger, je peux poursuivre et avant qu'elle ne prenne la fuite et ne quitte le lieu, j'ai la curiosité de lui poser une question sur la loveroom qu'elle a eu la chance de découvrir la première en compagnie du bel Ezio. «J'aimerais juste pouvoir y jeter un oeil. Juste un petit coup d'oeil.» Que je lui avoue avec un fin sourire. «C'est romantique ? Le lit est en forme de coeur ? Y a des roses et des bougies ?» Tant de questions qui rodent dans mon esprit en ce moment. Y a pas à dire, rien que pour ça, je devrais avoir droit à y aller dans cette pièce. Bon, j'avoue que j'ai pas forcément été super attentive lors du reportage dédié à celle-ci durant le prime ... Mais bon. La candidate m'affirme ensuite que même si Ezio est un jeune homme empli de qualités, il ne s'est rien passé de physique dans cette pièce. «Sérieux, même pas un bisou ?» Que je m'étonne alors, faisant des yeux ronds. Vous savez, le regarde l'incompréhension, et bien c'est celui qui se lit sur mon visage en ce moment. Cela dit, la candidate me pose une question que je trouve plutôt intéressante et à laquelle je compte bien répondre. «Shannon est pas mal mais il est maqué alors j'suppose que ça l'aurait mis mal à l'aise. » Après tout, j'en avais déjà parlé avec le candidat. «Soit Leroy, soit Lajak mais il est un peu jeune j'crois. Donc Leroy.»
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
breathe me - le 17.07.2015 à 21h50 Empty
Message (#) Sujet: Re: breathe me - le 17.07.2015 à 21h50 —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISONS 5 A 10 :: Huitième Saison-
Sauter vers: