-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

Partagez
 

 eau ☻ 02/08 vers 15h

Aller en bas 
AuteurMessage
Holly
Voir le profil de l'utilisateur   
eau ☻ 02/08 vers 15h Empty
Message (#) Sujet: eau ☻ 02/08 vers 15h — Dim 2 Aoû - 19:08


ft. Kendra
Je sais pas pourquoi mais, quand j’ai invité Kendra à venir m’accompagner à la plage, j’ai trouvé cela un peu bizarre tellement je n’étais pas aussi proche que ça de la jeune femme. Si je voulais vraiment emmener quelqu’un avec moi, et me connaissant parfaitement, j’aurais plus pioché dans mon réservoir de BFF féminin déjà bien fourni pour choisir quelqu’un comme Raphaëlle, Justine, voir Salomé. Mais je sais pas, cet après-midi là je voulais que ça soit Kendra qui m’accompagne, histoire d'actualiser un peu mon catalogue. Depuis le dernier prime, y’a eu quand même un petit déclic dans ma tête. Comme si cette nana là, fort et cruellement sous-estimée dans mon esprit au départ, avait complètement changé de dimension après avoir remporter juste devant moi à quelques pourcentages près le titre de candidate la plus séduisante. A ce moment là, Kendra a carrément subi une sacrée mutation dans mon esprit pour devenir quelqu’un d’important à mes yeux. Loin d’en voir en elle une potentielle rivale, j’avais au contraire envie de plus la connaître, et l’inclure parmi mes connaissances. Car je l’avoue, j’aime être entourée de gens importants qui ont ce petit plus, c'est normal et légitime. Mon intérêt pour elle se veut grandissant car je la mettais enfin sur le même piédestal que moi. Elle avait acquis de ma part cette nouvelle forme de respect, comme si je la regardais enfin à sa juste valeur. Car pour emporter le trophée le plus convoitée de la soirée, il fallait avoir des atouts, et je ne pense pas qu’elle l’ait volé car le public n’est pas si con que ça. Je suis une bonne joueuse après tout, et je me dis que les votants ont certainement remarqué quelque chose en elle. Ce petit quelque chose m’avait échappé au départ. C’est rare mais ça arrive. Et je dois l’avouer mais mon avis sur elle a complètement changé depuis ça. C’était donc en sa compagnie que je me dirigeais vers la plage, lunettes de soleil vissés sur le nez et mon sac dans une main ; l’autre main empoignant celle de la candidate. Cela pouvait surprendre de nous voir ensemble, ainsi, mais il fallait à présent s’y habituer. Et le temps qu’on y arrive, j’aimais bien papoter un peu, car j’avais horreur des blancs dans une discussion. Quitte à dire une connerie ou un truc dans le genre. J’étais fan de dynamisme, de spontanéité et de familiarité, c’est comme ça. « alors dis moi trésor, comment se passe ton aventure jusqu’à présent ? » Kendra, c’était un peu la petite nouvelle bouteille d’oxygène qui allait changer mon quotidien qui, faut le dire, commençait un peu à tourner autour des mêmes têtes, et des mêmes personnalités …

_________________
Quand je me sens déraciné je monte au sommet des arbres.De là-haut je vois la mort, faut être précis elle approche, la vie c’est apprécier la vue, après scier la branche
Revenir en haut Aller en bas
Kendra
Voir le profil de l'utilisateur   
eau ☻ 02/08 vers 15h Empty
Message (#) Sujet: Re: eau ☻ 02/08 vers 15h — Dim 2 Aoû - 22:09

L’état d’esprit dans lequel je me trouvais depuis le prime étant… étrange. J’étais reconnaissante d’avoir gagné un prix, d’autant plus qu’il s’agissait probablement de l’un des plus anticipés de la soirée, mais j’avais vraiment beaucoup de mal à me faire à l’idée qu’on m’avait ainsi élue comme la candidate la plus séduisante de la saison. Non, je ne doutais pas de mon physique, et j’affirmais sans peine être très fière de ce dernier. Mais vu la présence de certaines autres demoiselles de calibres suffisamment intéressants pour prétendre aussi à ce titre, comme Holly ou bien Iris, je vivais depuis la veille avec le sentiment d’être un imposteur. Ce qui est tout à fait idiot, entre vous et moi. N’ayant toutefois pas l’habitude de m’apitoyer sur mon sort et d’ainsi ruminer de sombres idées, je me décidais, bien malgré moi, à assumer ce titre et ce qu’il signifiait, ses bons comme ses mauvais côtés. Je redoutais surtout la jalousie qu’il pouvait amener de la part des autres candidats, déçue de n’avoir pas eu cet honneur. Holly, notamment, qui récoltait la seconde place à quelques pourcentages derrière moi. La jeune femme qui, d’ailleurs, décida de m’inviter à la plage afin de passer un peu de temps en sa compagnie. Nous n’étions pas particulièrement proches l’une de l’autre, et j’hésitais à voir ce rapprochement d’un bon œil. J’étais toutefois beaucoup plus encline à voir le positif dans la majorité des cas, et je décidais que ça ne serait là qu’une belle opportunité pour faire connaissance avec la beauté blonde. Autant le dire, elle méritait, sinon plus, ce statut que n’importe qui d’autre dans cette émission. Marchant en pleine forêt sur le sentier nous menant vers la plage, elle s’était emparée de ma main vacante, l’autre occupée à transporter quelques effets personnels utiles disposer dans un sac de plage accordée à ma tenue. Ce genre de familiarité ne me dérangeait pas. J’étais une fille qui adorait les contacts humains, autant avec des étrangers qu’avec mes plus proches fréquentations. Holly ne figurait dans aucune de ces catégories, mais comme nous vivions ensemble depuis plusieurs semaines, maintenant, sa présence était loin de ne pas m’être familière. « Oh, elle se déroule à merveille! Je suis tellement heureuse d’être ici. » Et c’était l’intime vérité. « C’est tellement… stimulant comme expérience. Rencontrer plein de nouvelles personnes, vivre des émotions à la pelle et profiter de ce domaine dans ces moindres profondeurs. J’ai presque l’impression d’être en vacances! » Un large sourire illumina mon visage. Ce n’était pas bien loin de la réalité, à vrai dire. J’avais beau passer plus de douze mois par année dans les destinations chaudes du monde entier, jamais je n’avais la chance d’autant en profiter que ces dernières semaines. Et ce n’est surtout pas chez mes parents, avec trois cadets à mes trousses, que j’avais la chance de véritablement me reposer. « Et de ton côté, tout se passe bien? Heureuse d’avoir récupéré l'accès à ton cottage, j’imagine. » La pauvre avait du partisan une semaine supplémentaire loin de sa maisonnée, après notre passage dans la salle d’attente. Au moins, le confort avait été au rendez-vous dans ce salon, mais rien ne pouvant remplacer un lit, aussi confortable que ce divan puisse être.

_________________
HEAD IN THE CLOUDS
cause it's too cold for you here and now. so let me hold both your hands in the holes of my sweater. and if i may just take your breath away, i don't mind if there's not much to say.
Revenir en haut Aller en bas
Holly
Voir le profil de l'utilisateur   
eau ☻ 02/08 vers 15h Empty
Message (#) Sujet: Re: eau ☻ 02/08 vers 15h — Mar 4 Aoû - 2:03


Non mais sincèrement Kendra était hyper sympa comme nana. Je savais pas comment j’avais pu passer à côté de toute cette gentillesse. Elle était constamment de bonne humeur, ultra-positive dans sa manière de parler et je ne pouvais que comprendre maintenant pourquoi elle avait glané ce trophée. En tout cas je ne peux que m’incliner devant cette décision de le lui attribuer car elle ne le déméritait pas pour autant. Et dieu seul sait que je l’aurais eu vachement mauvaise si j’avais découvert que cette fille là était en fin de compte une arnaque. Au contraire ce n’était pas le cas donc ça va. J’ai vraiment eu tort de la sous-estimé et au fond de moi, je m'en veux un peu. Qu’est ce que je peux être horrible des fois. Et dans mon élan visant à rattraper tout ça, j’avais pris les devants en faisant le premier pas pour l’inviter à sortir histoire de mieux se connaître. Pour l’instant j’étais satisfaite tellement elle avait un comportement exemplaire, qui me plaisait au fur et à mesure qu’elle me communiquait son expérience. J’aimais toujours m’entourer de gens positifs, et Kendra en faisait à présent partie. « bah c’est bien, contente pour toi ma chérie » elle avait l’air de vivre le truc à fond, un peu comme moi donc je ne pouvais que la rejoindre là-dessus. « T’imagines même pas … C’est un bonheur » mon cottage c’est limite ma deuxième maison maintenant tellement j’y suis trop habituée « toi t’es à présent seule dans le tiens, nan ? » ouais j’avais cru comprendre qu’elle était la seule rescapée du siens, et qu’elle devait manquer de compagnie aussi « tu sais si tu te sens bien seules tu peux venir squatter avec moi si tu veux. Tu trouveras jamais meilleure ambiance que chez nous » petit clin d’œil complice. Y’a pas plus vivant comme cottage ouais, et qu’on vienne pas me contredire là-dessus parce-que j’avais fait un tour dans les autres et c’est pas la joie dans certains. Celui de Kendra en premier. Donc voilà maintenant qu’elle faisait partie de mon cercle, elle était invitée alors libre à elle de décider, après tout ce n’était qu’une proposition. On arrive enfin à la plage. Bah il était temps. « on va enfin bronzer ! » que je couine avec ma petite voix. Ouais c’était ce que je voulais principalement faire en cette journée bien ensoleillée. Après quelques mètres, je décide qu’il est peut-être temps de s’installer « on se met où ? » bah faut quand même qu’elle participe un peu on va dire parce-que c’est un peu notre sortie à nous deux. Donc oui faut pas qu’elle soit timide avec moi et c’est dans cette perspective là que je l’invite à prendre d’avantages d’initiatives. Je sais pas si je suis douée pour rendre les gens plus à l'aise avec moi, mais voilà j'essaye, et c'est ce qui compte nan ... ? 

_________________
Quand je me sens déraciné je monte au sommet des arbres.De là-haut je vois la mort, faut être précis elle approche, la vie c’est apprécier la vue, après scier la branche
Revenir en haut Aller en bas
Kendra
Voir le profil de l'utilisateur   
eau ☻ 02/08 vers 15h Empty
Message (#) Sujet: Re: eau ☻ 02/08 vers 15h — Mer 5 Aoû - 4:56

Vivre avec les mêmes personnes en permanence ne voulait pas nécessaire dire que l’on connaissait ces personnes. Au contraire, la majorité des candidats toujours en lise restait pour moi de purs inconnus. Le reste était passé, au fil des semaines, du statut de connaissance à celui d’ami. Oh, jamais ça ne remplacerait ceux que je m’étais faits à l’extérieur de ces murs, mais le fait de partager une expérience comme celle-ci avec eux changeait la donne. Ils devenaient précieux, à mes yeux, même ceux que j’avais involontairement mis de côté au profil de d’autres. Mais je voulais rattraper le coup. Je souhaitais entretenir une belle relation avec mes camarades, et quand Holly avait décidé de m’approcher pour passer du temps en ma compagnie, j’avais vu ça comme un signe que c’était la chose à faire. Je crois que nous avions des aprioris sur l’une et l’autre, et que ce moment tombait juste à point. La marche jusqu’à la plage se faisait dans la bonne humeur d’une conversation légère, et je me plaisais à répondre à la candidate. « J’espère que ça se déroule bien aussi pour toi. » Son aventure avait tout de même connu au début plus difficile que le mien, vu ses démêlés avec William. De ce côté, elle semblait s’être assagie… non pas qu’elle en ait vraiment eu le choix. Satisfaite d’être rentrée au bercail après deux semaines de privation, je ne pouvais qu’être en accord avec elle. Mon cottage, j’en avais rêvé durant toute la semaine dans cette foutu salle d’attente. Et bien qu’il était désormais plutôt vide et sans vie – outre la mienne-, il restait mon endroit préféré dans ce domaine. « Oui… Gatsby en était le dernier rescapé, avec moi. Tu supportes bien son départ, au fait? » Après tout, à ma connaissance, ils étaient plutôt proches, ces deux-là. « Je prends ça en note. Si j’ai le cafard un de ces soirs, je saurai à quelle porte cogner. » À voir comment je vivais – mal – cette nouvelle réalité, ça risquait de se produire d’un jour à l’autre. J’appréciais, réellement, son invitation. La plage se pointa enfin le bout du nez devant nous, et la joie de la jolie blonde était contagieuse. Le soleil brillait toujours dans le ciel, il faisait beau et chaud, la température parfaite pour une séance de bronzage. Je jetais un coup d’œil au terrain, puis indiquait à la candidate un emplacement qui me semblait parfait, à mi-chemin entre l’eau et la forêt, avec juste une petite parcelle d’ombre pour y déposer nos choses. « Là, je crois que c’est bon. » Je nous guidais lentement vers le point d’intérêt, puis, ayant obtenu l’accord de la demoiselle, je commençais à m’installer, retirant mes sandales, mes shorts et mon haut pour ne laisser que mon bikini. « Il fallait que je te le dise, mais j’aime beaucoup tes tatouages. » laissa-je entendre à ma voisine, alors qu’elle se délestait elle aussi de ses vêtements. « J’aimerais bien en avoir un, un jour… mais j’ai une peur bleue des aiguilles, ça complique un peu les choses. » Mon petit aveu me fit sourire. C’était d’un ridicule, avoir peur d’une petite pointe en métal. À vrai dire, c’est surtout le bout où elle s’introduisait sous ma peau qui me faisait horreur. Mauvais souvenir.

_________________
HEAD IN THE CLOUDS
cause it's too cold for you here and now. so let me hold both your hands in the holes of my sweater. and if i may just take your breath away, i don't mind if there's not much to say.
Revenir en haut Aller en bas
Holly
Voir le profil de l'utilisateur   
eau ☻ 02/08 vers 15h Empty
Message (#) Sujet: Re: eau ☻ 02/08 vers 15h — Jeu 6 Aoû - 7:35


La discussion s’était naturellement entamée, car même si je n’étais pas proche de la jeune femme, j’avais cette faculté à rapidement installer une bonne ambiance pour une interaction des plus fluides. Dans ma tête, il se produisait un processus plutôt simple qui consistait à mettre de côté tous les aprioris, tous les jugements et les habitudes sociales pour lui parler comme si on se connaissait depuis des lustres maintenant. Peu importe la personne avec qui je converse, j’ai pas de problèmes pour lancer rapidement les hostilités. C’est un truc que j’ai acquis comme ça, j’arriverais jamais à l’expliquer. Du coup on poursuit notre marche, et de loin on nous aurait certainement confondu car on donne vraiment cette impression de se connaître depuis pas mal de temps maintenant. Hors non je la découvre à peine et pour l’instant, ça se déroule plutôt bien. Tout comme mon aventure qui bon, au départ avait connu un départ mouvementé, mais c’est pas non plus le genre de chose qui me stoppe dans mon élan. A vrai dire, quand je suis lancée il est très rare de m’arrêter, à moins de s’interposer sérieusement devant moi. La conversation vire naturellement vers son cottage qui s’est progressivement dépeuplé et, on vient par je ne sais quelle ellipse à mentionner Gatsby. C’est vrai qu’on était plutôt proche à un certain moment ; il partageait des fois mon lit, mais dernièrement il a merdé en me foutant une semaine sur un canapé loin de mon cottage donc je l’ai un peu mal pris c’est pour ça que je suis mitigée sur son cas. « un peu » on allait pas se mentir, même avec ce petit incident j’étais pas non plus insensible à ce point « mais il va me manquer c'est clair » et ça j’en suis même sûre car j’ai des petites pensées pour lui par-ci et par-là. Après, son départ est tombé au mauvais moment car je dois avouer qu'il est loin de m’empêcher de dormir. Surtout que j’avais découvert un peu plus tôt les petits jeux auxquels il s’adonnait avec Orion donc ça en fait quand même pas mal de chose sur son compte. « c’est comme tu veux » je me suis dit qu’elle se sentait plutôt seule dans le siens alors pourquoi ne pas l’inviter ? Ça ne pouvait qu'approfondir notre bébé lien. Après tout il ne reste plus beaucoup de temps avant la fin de ce jeu donc il serait un peu bête que tout le monde s’isole dans son propre coin. « Rassure moi t’es du genre qui reste tard la nuit, hein ? » ça aussi c’était bon à savoir, et un aspect d’elle que cette sortie à la plage allait me faire découvrir. Parce-que voilà si c’est pour venir et pioncer ça va pas trop le faire vu qu’avec Justine on veille très tard, des fois très très tard même. « en tout cas si t’as besoin de quelque chose, je suis là » m’ouais, faut qu’elle le sache. On arrive enfin à destination et je la laisse nous trouver un endroit. Pendant ce temps là je scrute l’horizon et me délecter de la vue, avant de déposer à mon tour mes affaires, virant mon short et mon t-shirt pour inaugurer ma séance de bronzage. Il n’était pas prévu que je nage mais je commence un peu à y songer vu le temps qu’il fait. Me couchant sur le ventre, je dénoue mon haut pour le virer parce-que oui, je ne suis pas très fan des marques que ça peut laisser. Elle me complimente sur mes nombreux tatouages et je me retrouve à sourire, sensiblement touchée « han merci ma chérie » elle est trop adorable, mine de rien « tu sais, si c’est le cas, tu peux opter tout simplement pour un petit » qu’elle se rassure c’est pratiquement indolore quand c’est un petit format. Ou peut-être que je dis ça parce-que je suis une habituée en vu des gravures que je me coltine. Je sais pas. « T’aimerais faire quoi par exemple ? Et où ?» là elle vient de me lancer tout simplement dans le sujet qui me passionnait le plus donc forcément ça m’intéressait de savoir …

_________________
Quand je me sens déraciné je monte au sommet des arbres.De là-haut je vois la mort, faut être précis elle approche, la vie c’est apprécier la vue, après scier la branche
Revenir en haut Aller en bas
Kendra
Voir le profil de l'utilisateur   
eau ☻ 02/08 vers 15h Empty
Message (#) Sujet: Re: eau ☻ 02/08 vers 15h — Ven 7 Aoû - 5:12

Inévitablement, discuter de mon cottage, vide et sans vie, et de la possibilité que je vienne rejoindre Holly et Justine dans leur propre nid douillet nous amène à parler de Gatsby, qui partageait, en ma compagnie notre petite maisonnée. Je tâte le terrain, cherchant à connaître le ressenti de la belle quant au départ du candidat. Comme je l’imaginais, elle n’est pas complètement indifférente à la chose, et je peux aisément la comprendre. « À moi aussi. La maison est vide, sans lui. » Cela faisait tout de même un moment que nous vivions seuls, lui et moi. J’en venais presque à regretter nos matinées en tête à tête, et cette dernière, passée à se chamailler comme des enfants. Heureusement pour moi, il me restait d’autres options, et j’étais reconnaissante de l’offre que la candidate venait de me faire, même si je n’étais pas toute à fait prêt à me départir de mes quartiers, désormais privés. « Je suis barmaid, je te signale. Veiller tard, c’est mon métier. » Ou presque. Je servais des breuvages de jour, chantait et animait les foules le soir. D’une façon ou d’une autre, rares étaient les fois où je retrouvais mon lit avant les petites heures du matin. Dire qu’il fallait parfois que je me lève aux aurores pour travailler, le lendemain. L'horreur, je ne vous dis pas. « C’est… super gentil de ta part. J'apprécie. » Je restais un peu sans mot face à tant de sollicitude de sa part. Tout bonnement, sans même que nous soyons proche ou amie, elle me proposait tout ça, sans rien attendre en retour que ma compagnie. Et peut-être un peu d’alcool, ça ne serait jamais de refus. Notre destination était enfin devant nous, et je nous guidais vers le coin parfait pour une séance de bronzage d’après-midi. Bien vite délestée de nos vêtements, c’est avec une certaine hâte que nous nous étions installés, elle sur le ventre, et moi, sur le dos, bretelles redescendues afin de limiter les dégâts. J’avais déjà eu l’occasion de remarquer les nombreux tatouages qui couvraient sa peau, mais pas de si près. Le travail sur certains était particulièrement intéressant, et je ne me retins pas de la complimenter à ce sujet, lui mentionnant, du même souffle, mon désir de faire de même. « Ça fait un moment que j’y pense, alors j’ai plusieurs idées… trop d’idées, même! » avouais-je à la candidate, d’humeur candide. « Il y en a deux qui reviennent tout le temps. Ce sont tous des trucs significatifs pour moi, tu sais… et surtout mes origines. » Question de graver dans ma peau, à jamais, l’endroit d’où je venais. Et peut-être pour éveiller la curiosité des gens au passage. Bien qu’avant toute chose, si je laissais des aiguilles me cicatriser la peau, ce serait dans mon seul et unique intérêt. On ne se torture pas pour la cause des autres. « Le premier… je prévoyais me le faire tatouer dans le haut du dos pour mes dix-huit ans, mais… disons que j’ai dû avorter le projet. » Loin d’être un acte volontaire de ma part. Disons que les circonstances ne se prêtaient pas à un rendez-vous chez l’artiste tatoueur. « Je crois que j’ai le dessin dans mes valises. Je te le montrerai, si tu veux. C’était un énorme capteur de rêves, très similaire à celui que mon grand-père m’avait fabriqué, gamin. » Les jeunes s’étaient, plus que jamais, approprié ce symbole et se foutaient bien de sa signification. Ça me désolait, car on risquait – peut-être – de me juger pour les mêmes raisons, sans chercher à connaître l’histoire derrière. Je les attendais de pied ferme, ceux qui oseraient me critiquer sur ce choix, ne serait-ce qu’une seule fois. « L’autre, c’est un truc hyper simple, mais… te moque pas. » Quand je regardais ces propres tatouages, j’avais l’impression que les miens étaient d’une simplicité enfantine, et très… très basique. Il faut dire que l’extravagance, ce n’était pas réellement moi. Et il fallait que je cesse de me comparer à d’autres. Holly y compris. « Un petit poisson, sur le poignet, juste là. » Je lui montrais l’emplacement exact. « C’est mon animal totem. » Inutile de préciser que l’on parlait ici précisément d’un saumon.

_________________
HEAD IN THE CLOUDS
cause it's too cold for you here and now. so let me hold both your hands in the holes of my sweater. and if i may just take your breath away, i don't mind if there's not much to say.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
eau ☻ 02/08 vers 15h Empty
Message (#) Sujet: Re: eau ☻ 02/08 vers 15h —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISONS 5 A 10 :: Huitième Saison-
Sauter vers: