-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 loose change, 12/08 - 09h26

Aller en bas 
AuteurMessage
Jan
Voir le profil de l'utilisateur   
loose change, 12/08 - 09h26 Empty
Message (#) Sujet: loose change, 12/08 - 09h26 — Dim 9 Aoû - 18:23


w/lajak

Si Jan se rend jusqu’à la salle de projection qui abrite également le bar, ce n’est certainement pas pour profiter de celui-ci. Certes, il pourrait en profiter pour boire un soda, mais il ne pense pas que ce serait vu d’un bon œil, pour lui cet endroit sert à boire de l’alcool et ce serait un parjure que d’opter pour une boisson gazeuse. Non, s’il vient jusqu’ici en ce mercredi matin, c’est simplement pour se changer les idées. C’est un gros dormeur, Jan, il a l’habitude de faire la grasse matinée, mais depuis samedi soir, il peine à trouver le sommeil et il est levé aux aurores, ce qui lui pose quand même problème. Parce qu’il manque de sommeil, et surtout parce qu’il ne sait pas comment s’occuper de bon matin quand la majorité de ses camarades sont encore confortablement installés dans leurs chambres. Et même s’il croisait du monde, ce n’est pas vraiment sa semaine, il a tendance à éviter les contacts, à se cacher et à sagement se faire oublier depuis le prime. Mais cela a aussi ses désavantages, c’est qu’à rester tout seul, il s’ennuie. Pourtant, c’est pas le dernier à se réjouir d’être ici, à profiter de chaque pièce et à trouver, en temps normal, une occupation. Sauf que ses idées ont disparues en même temps que sa bonne humeur et il lui faut écumer les couloirs à la recherche d’une activité pour qu’enfin la salle de projection lui apparaisse comme la solution idéale. Il ne s’est rendu ici qu’une seule fois, sur l’invitation d’Isi, et depuis il n’a plus jamais remis les pieds ici parce qu’il ne comprend pas vraiment comment sélectionner et lancer un film. Mais puisqu’il n’a rien de mieux à faire, qu’il a envie de se changer les idées, il veut bien essayer à nouveau. Gourmand oblige, il passe d’abord par la machine à pop-corn pour se remplir un seau au chocolat, avant de se diriger vers la console pour choisir un film. Sauf qu’après une quinzaine de minutes, Jan s’avoue vaincu, il comprend toujours rien. Et il voit pas la moitié des informations qui s’affichent à l’écran, ça n’aide pas. En plus il regarde jamais de films donc il ne sait pas lequel choisir. C’est à ce moment-là qu’un autre candidat faut son entrée et un sourire éclaircit le visage de Jan. « Ah, salut Lajak, tu tombes plutôt bien. » Il dit, un peu hésitant, parce que depuis samedi, il sait pas vraiment quels sont les candidats qui lui en veulent et ceux qui s’en fichent. « Tu t’y connais un peu en films ? Tu peux m’en conseiller un qui est drôle ? » Bon, peut-être qu’il s’adresse à la mauvaise personne, Lajak n’est pas forcément le candidat dont le rire raisonne dans les couloirs, mais c’est pas difficile de s’y connaitre plus que Jan en matière de cinéma. « J’ai du pop-corn au chocolat. » Il termine, en secouant son seau, afin de convaincre Lajak de l’aider, et puis de rester aussi à ses côtés, ça lui fera pas de mal d’accepter la compagnie des autres après l’avoir fuie durant une partie de la semaine.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Lajak
Voir le profil de l'utilisateur   
loose change, 12/08 - 09h26 Empty
Message (#) Sujet: Re: loose change, 12/08 - 09h26 — Lun 10 Aoû - 22:55

Lajak, il a pris l’habitude de jongler au cours de sa journée entre ses zones de détentes personnelles. C’est une technique assez efficace pour faire semblant. Il donne l’illusion d’un mouvement, comme si entre le moment où untel l’a aperçu sur le canapé du salon et celui où un autre candidat a pu admirer dans toute sa splendeur sa position avachie dans la salle de projection, il s’était passé quelque chose. Peut-être qu’il aurait pu faire un accro par la salle d’expression artistique pour dessiner ou, plus surprenant et donc assez peu crédible, soulever un peu de poids dans la salle de sport. Il alterne fauteuil, lit, sofa, pour ne pas bouleverser toute la dynamique du jeu et ce que l’on peut percevoir à l’extérieur de leurs journées. Lajak, c’est un gars sympa qui ne veut pas enfoncer ses camarades en les attirant à ses côtés dans le gouffre de la fainéantise et de l’inutilité qu’on pourrait leur reprocher entant que candidats de télé-réalité. Ils sont enfermés dans un château, leur travail consistant à créer malgré-eux de l’audimat et c’est tout. Pas grand-chose d’autre et il s’en acquitte à la perfection en dragouillant une fille ou deux à l’occasion, mais à part ça, on ne peut pas dire qu’il soit des plus investis. Il y a plein de choses qu’on pourrait lui reprocher, alors il se débrouille pour renvoyer une image plus vivifiante de sa personne. Lajak, il se bouge, se traîne jusqu’à la prochaine destination où il compte bien s’échouer. Il entre tranquillement dans la salle de projection et avise d’un coup d’œil Jan qui s’éclaire quand il le voit. Il tombe bien à ce qu’il parait, ce qui est assez remarquable pour être noté. Habituellement, il se fait plutôt l’effet d’être le boulet légèrement encombrant que ses camarades doivent se coltiner entre ses remarques de merde et son état de loque officielle dans le château. Il hoche machinalement la tête quand il lui demande s’il s’y connait en films. A force de s’abrutir devant la télévision à longueur de journées, il s’est façonné une bibliothèque plutôt complète en la marière. Il faut que ce soit drôle. C’est la seule requête qu’il lui fournit, le rendant quelque peu perplexe parce qu’il y en a des tas des films amusants qui viennent noyer son cerveau quand il commence à envisager les différentes possibilités qui s’ouvrent à eux. « T’as pas envie d’en apprendre plus sur un sujet précis ? » Il lance à tout hasard en se laissant tomber à côté du garçon, cherchant à affiner les recherches. Il attrape la manette et trouve instantanément le mode de fonctionnement de l’appareil en digne représentant de la génération 2.0. Avec un type comme Jan, ce n’est pas non plus évident de trouver le genre d’humour qui pourrait lui tirer au moins un petit rire, tant il vit sa vie au premier degré, alors il se sent un peu paumé. « Comment tu pourrais te préparer idéalement à une attaque de zombies ? Pourquoi tu ferais mieux de te méfier de ta machine Nespresso ? Dix façons de gérer au mieux les lendemains de gueule de bois ? … » il énumère à mesure que les idées lui viennent en observant les titres des films, la bouche pleine du popcorn qu’il lui a subtilisé sans la moindre gène. Il n’a que l’embarras du choix, Jan.
Revenir en haut Aller en bas
Jan
Voir le profil de l'utilisateur   
loose change, 12/08 - 09h26 Empty
Message (#) Sujet: Re: loose change, 12/08 - 09h26 — Mar 11 Aoû - 23:36

C’est délicat de trouver un moyen de s’occuper quand on cherche à fuir la compagnie des autres, sachant que sa principale occupation depuis son arrivée ici consiste à apprendre à connaître ses camarades. S’ajoute à cela le fait qu’il ne peut pas faire grand-chose tout seul, Jan. La cuisine, c’est pas envisageable. Le sport, encore moins. Les jeux de cartes, il n’y connait rien. Le train fantôme, jamais plus. Il pourrait bien squatter la salle d’expression artistique pour faire un tableau digne de ce nom qu’il ramènera chez lui, mais on ne peut pas dire qu’il soit très doué, ses capacités en dessin s’approchant de celles d’un gosse de cinq ans. Il pourrait aussi explorer l’extérieur comme il en a l’habitude, mais il a un peu la flemme de marcher de si bon matin. Alors la salle de projection lui semble effectivement être une bonne idée, même s’il ne sait absolument pas quel film choisir, puisqu’il n’y connait rien. Il va jamais au cinéma, et il se lasse vite quand il en regarde un avec ses parents, parce qu’il comprend pas les dialogues quand il y a deux voix différentes pour une seule silhouette à l’écran, ou qu’il se passe un truc important qu’il ne voit qu’à moitié et qui ne l’aide pas à comprendre le contexte du film. Mais peu importe, aujourd’hui il veut voir un film, alors il verra un film, même s’il ne comprend rien à la console de commande. Heureusement que Lajak arrive au même moment, il doit s’y connaître, bon, tout le monde est susceptible de plus s’y connaître que lui dans ce domaine, hm. Le rouquin lui explique son problème avant de préciser qu’il aimerait bien voir un film drôle et Lajak lui demande s’il n’a pas envie d’en apprendre plus sur un sujet précis. « Hm, sur le sport ou les voitures, pourquoi pas, s’il y a quelque chose là-dessus. » Ce dont il ne doute pas, en fait, vu qu’il y a des films sur presque tous les sujets, si ce n’est pas tous, alors il ne serait pas étonné que Lajak parvienne à trouver son bonheur, même s’il n’a pas nécessairement besoin de regarder un film qui parle de voiture ou de sport, et justement, quand Lajak commence à énumérer quelques idées, il en oublie les deux thèmes qu’il a abordé quelques instants auparavant. Jan l’écoute, sceptique sur sa seconde proposition. « Pourquoi je devrais me méfier de ma machine à café ? Il y a vraiment un film là-dessus ? Drôle en plus ? » Parce que ça sonne plutôt comme un drame ou un film d’horreur. Tout comme sa première proposition qui concerne les zombies, mais à choisir, c’est celle qui lui plait le plus. Contrairement aux fantômes, il sait que les zombies n’existent pas, ou du moins, c’est quand même plus facile à exterminer, un bon coup de pelle dans la figure et l’affaire est réglée, c’est plus délicat avec des fantômes. Quant aux solutions pour gérer sa gueule de bois, on peut pas dire que ce soit un sujet adapté pour lui. « Bon, va pour la préparation à l’attaque de zombies, alors, si t’es d’accord. » Parce qu’il faut aussi que le film lui plaise, il est pas contrariant, Jan, il s’adapte aux autres.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Lajak
Voir le profil de l'utilisateur   
loose change, 12/08 - 09h26 Empty
Message (#) Sujet: Re: loose change, 12/08 - 09h26 — Mer 12 Aoû - 19:26

Jan, il lui demande des voitures et du sport. Des trucs de garçon en somme, alors Lajak il se demande s’il a choisi ces sujets en piochant dans la liste commune de ce que deux mâles dans leur genre sont censés apprécier. Dans l’idée, pour parfaire le tableau, il faudrait également rajouter des nanas aux gros seins à l’équation, mais il doute que le jeune homme souhaite pousser leur réunion testostéronnée à ce niveau. Cars. Ouais, c’est ce qu’il envisage pendant une seconde avec les courses de bagnoles, adaptée à sa psychologie de gentil petit môme, mais on ne peut pas dire que ça l’emballe tant que ça de son côté. Il distille quelques idées. Les films, c’est une mine d’or d’informations pour évoluer dans la société. Du moins c’est de cette manière qu’il fonctionne, c’est peut-être pour cette raison qu’il est aussi spécial. Jan réagit à la machine Nespresso, alors il lève les yeux au ciel comme si le sujet sous-jacent était évident, alors que pas du tout, même pour les plus vifs. « J’te parle de ces foutus robots à l’intelligence artificielle. » il marmonne avec une pointe d’agacement à la seule pensée de ce à quoi ressemblera leur futur un jour. Les nouvelles technologies se développent rapidement et au rythme où ça va, on peut aisément s’imaginer qu’un jour le cinéma mettant en scène des robots capables de ressentir fierté, mélancolie, amour ou colère deviendront plus que de simples fictions. Mais pour l'instant, on ne peut pas dire que ce soit encore ça... Lui, il ne les aime pas tellement, même s’il reconnait la simplicité qui se dégage de son quotidien avec toutes ces machines qui exacerbent encore un petit peu plus sa flemmardise. Le garçon se décide pour les zombies, ce qui tire un hochement de tête appréciateur à Lajak. « Bon choix. » Parce qu’à force de voir des morts-vivants à la télévision ou dans les jeux-vidéos, il se pose quelques questions. Susciter l’engouement de la foule, se montrer omniprésent, ce n’est pas la technique typique des hommes politiques quand il s’agit de préparer leur grand retour ? Il navigue sur la console de manière à revenir en arrière pour sélectionner Shaun of the Dead qui lui avait tapé dans l’œil. Le héros, il lui fait un peu pensé à ce que serait sa vie s’il était britannique. Il y a les jeux-vidéos, la vie sentimentale pathétique et la bière, mais tournée à l’anglaise, entièrement consommable dans leurs pubs adorés. « Tu t’y connais déjà un petit peu à propos des mesures de sécurité en risque d’invasions de zombies ? » il lui demande en lançant le film. Le problème, c’est qu’il devient une vraie pipelette quand il reçoit toutes ces informations depuis l’écran devant lequel il se gargarise, se sentant obligé de les partager pour ne pas s’y noyer. Il tourne la tête en direction de son voisin, réprimant un léger sourire. « C’est un sujet sérieux, Jan. Tu sais, t’as beau leur démolir la tronche ou leurs arracher les bras, bah ça ne leur coupe pas vraiment l’appétit… »
Revenir en haut Aller en bas
Jan
Voir le profil de l'utilisateur   
loose change, 12/08 - 09h26 Empty
Message (#) Sujet: Re: loose change, 12/08 - 09h26 — Ven 14 Aoû - 20:22

Jan n’a pas de thème privilégié, bien qu’un film sur le sport ou les voitures puissent éventuellement l’intéresser, ça lui parle toujours plus qu’un film romantique ou un thriller psychologique, heureusement qu’il a précisé dès le départ qu’il préférait quelque chose de drôle. Mais Lajak lui soumet quelques idées à mesure qu’il fait défiler les films sur l’écran, et Jan constate qu’il a à faire à un véritable connaisseur et c’est plutôt plaisant, il va sûrement trouver un film à son goût. Bon, par contre, il est un peu sceptique quand son camarade lui parle de se méfier d’une machine Nespresso, même si Lajak ne tarde pas à clarifier ses propos. « Tu sais, je pense pas qu’une machine à café soit très dangereuse, moi je me méfierais plutôt des aspirateurs qui fonctionnent seuls, par exemple. » Qui dit qu’un jour ils ne se retourneront pas contre les humains et décideront de les aspirer. C’est quand même flippant, ces petites choses qui tournent en boucle et parviennent – la plupart du temps – à éviter les obstacles, comme s’ils avaient des yeux. Alors à choisir, Jan préfère sa machine à café à ce genre d’aspirateurs, hm. Mais il ne sera pas question d’un film mettant en scène des intelligences artificielles puisque le rouquin opte finalement pour les zombies, dans ce que lui a proposé Lajak, c’est ce qui lui parle le plus. Et il parait même qu’il s’agit d’un bon choix, ce qui tire un sourire à Jan, vu qu’il ne s’y connait absolument pas en cinéma. Malgré tout, sa mine réjouie fait place à un visage hésitant quand Lajak lui demande s’il s’y connait un peu en mesure de sécurité en cas d’attaque de zombies. « Euh, oui, un peu, enfin, c’est pas non plus un sujet que je maitrise. » Pas du tout, même, en fait. Il connait juste la croyance populaire selon laquelle il faut détruire le cerveau du zombie pour s’assurer de sa mort définitive, à côté de ça, il n’y connait pas grand-chose. Pour lui, les choses sont simples : faut courir et se cacher. Bon, lui, étant donné son incapacité à aligner deux pas, il sait bien quel sera son sort en cas d’attaque, hm. Sauf que Lajak remet en cause sa vision de l’attaque zombie puisque c’est un sujet sérieux et qu’il ne suffit pas de leur démolir la tronche. « Ah bon ? Mais normalement quand tu leur éclates la figure c’est bon, après, non ? C’est pas comme ça que ça marche ? » Encore, pour ce qui est des bras, il veut bien admettre que ça ne les empêche pas de se servir de leur dent, mais quand ça touche au visage, au cerveau, ils sont censés être couic, non ? « Mais alors imaginons, tout à coup il y en a un qui débarque maintenant, faudrait faire quoi ? » Il questionne son camarade, en jetant un coup d’œil à la porte d’entrée. Sait-on jamais. Lajak a l’air de connaître sur la question, autant obtenir des conseils de sa part, au cas où, et ce sera toujours plus précis que le film.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
loose change, 12/08 - 09h26 Empty
Message (#) Sujet: Re: loose change, 12/08 - 09h26 —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISONS 5 A 10 :: Huitième Saison-
Sauter vers: