Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Partagez
 

 dix-neuf dix quinze.

Aller en bas 
AuteurMessage
James
Voir le profil de l'utilisateur   
dix-neuf dix quinze. Empty
Message (#) Sujet: dix-neuf dix quinze. — Lun 17 Aoû - 3:09

– C'était ici.

Je me mords la lèvre, avant de détourner mon regard, tristement. C'était ici que tout s'était joué. Elle ne sait pas exactement de quoi je parle, mais je ne peux pas trop développer non plus. Tout ce que je peux faire, c'est essayer de m'ouvrir un peu à elle, autant que les caméras et mon coeur me le permettront – parce que moi, je n'ai pas envie de continuer à tâtonner dans le noir, sans réellement savoir ce que je fais ni même où je vais. Et si je ne suis pas encore rendu au stade où je me fie à cent pour cent à tout ce qu'elle pourrait bien avoir à me dire... Je sais tout de même que son opinion ne vaut pas rien non plus. Alors, je lui avais demandé si je pouvais avoir son avis sur quelque chose. J'étais allé la chercher à son cottage et je l'avais guidée jusqu'ici. Je lui ai raconté l'histoire, dans les grandes lignes. Les doutes qui m'affligeaient depuis mon arrivée ici, ma sensibilité inattendue et surprenante pour des candidates de la gent féminine et, finalement, l'évènement déclencheur et inattendu que j'ai préféré garder relativement mystérieux. Je n'ai pas voulu lui dire explicitement ce qu'il s'était passé, ni même avec qui. Simplement qu'il s'était passé quelque chose, ici, la semaine dernière... Et que depuis, j'étais maudit, parce que je n'arrive plus à arrêter de réfléchir. Et ça me bouffe de l'intérieur.

_________________

do you really want to
live forever ?

crédits 1&2 @paullspector, 3 @dzwney
Revenir en haut Aller en bas
Holly
Voir le profil de l'utilisateur   
dix-neuf dix quinze. Empty
Message (#) Sujet: Re: dix-neuf dix quinze. — Mar 18 Aoû - 0:51


Je pige vraiment que dalle à l’engouement si soudain de James. Le mec se pointe dans mon cottage, me tire de mes activités et me trimballe jusqu’à la bâtisse et la chute d’eau qui va avec. Ok. Il se passe quoi de si alarmant pour que ça nécessite que je fasse tout ce trajet ? Je le regarde en plissant légèrement les yeux. Tout ce que j’ai comme explication c’est un ‘c’était ici’ lâché avec une certaine crainte palpable. Il est allumé du cerveau ou quoi ? J’attends la suite. Parce-que y’a une suite nan ? Qu’il me rassure je ne suis pas venu ici pour me payer une chute d’eau ? C’est bien beau tout ça, franchement le paysage est magnifique, c’est très calme aussi mais là je comprends pas trop, en quoi je suis censée m’intéresser à cet endroit ? Je croise les bras et j’essaye de faire marcher ma cervelle de petite blondinette perdue, mais j’y arrive pas. Il me demande l’impossible là, et je sais pas quoi faire. Non franchement qu’on m’aide un peu parce-que je sais vraiment pas comment me comporter dans des situations pareils où on doit certainement me demander de piger des trucs qui relèvent du domaine de l’inconscient. Je suis pas télépathe, je lis pas à l’intérieur du crâne des autres et même s’il m’a parlé vaguement de ses petites attirances fort probables pour des candidates féminines ici –que je n’ai pas trop cru au passage, vu que ça fait des semaines maintenant qu’il nous casse les couilles avec sa Frida- j’arrive pas à faire le lien, non. Il est conscient quand même qu'il m'aide pas trop, là ? En étant si énigmatique et secret ... Donc histoire de paraître beaucoup moins conne que je ne le suis d’habitude ; parce-que oui plantée là devant une chute d’eau à attendre que quelque chose ne surgisse de là, je dois vraiment passer pour une dinde à la télé c'et clair, je ne dis rien et je fais en sorte de trouver tout cela très normal. Bon par contre j’espère qu’il a une bonne raison de m’avoir emmené ici parce-que sinon je ferais plus confiance à sa petite gueule d’autiste. Donc je croise les bras et ... j’attends. Après tout je n'ai pas d'autres options que d'attendre sagement qu'il daigne à ouvrir sa petite gueule pour m'expliquer ce qui se passe. Au bout d’un moment je pose mes prunelles sur lui, l’air de dire … c’est quoi le problème ? C’était ici, ok, ça j’ai compris, mais il s’est passé un truc là juste devant cette chute d’eau, alors c'est quoi ? « Et ? » ouais j’attends d’avantage de précisions parce-qu’avec si peu d’éléments, je peux pas faire de miracles non plus. Mine de rien ça a l’air d’être quelque chose de très important, car bon ça doit justifier le fait qu’il m’ait amené jusqu’ici et pris soin de ne rien dire après. C’est une surprise ? Vu son air constipé c’est pas trop le cas, non. Il a plutôt honte de me dire quelque chose, et je ne vois qu’une seule explication « t’as fais une connerie c’est ça ? » et j’arque progressivement un sourcil. Maman exige des explications, James, et maintenant !

_________________
Quand je me sens déraciné je monte au sommet des arbres.De là-haut je vois la mort, faut être précis elle approche, la vie c’est apprécier la vue, après scier la branche
Revenir en haut Aller en bas
James
Voir le profil de l'utilisateur   
dix-neuf dix quinze. Empty
Message (#) Sujet: Re: dix-neuf dix quinze. — Mer 19 Aoû - 22:28

« Et ? » Je la regarde fiévreusement. "Et". Excellente question. "Et". Et quoi? Et alors. Et... Tout. Dans ma tête, tout se rejoue comme si c'était hier. Elle, elle et son corps fuyant. Perdu, perdu entre les arbres, les branches, les feuilles... La forêt... Elle, et ce coeur, palpitant, battant, tambourinant contre la poitrine...

Tam, tam, tam...

Tout se rejoue, tout se répète, mon regard se vide, je repense... Aux contacts... Aux sons... Aux odeurs... Celle de sa peau. Le contact de ses cheveux, son souffle contre la brise, contre ma peau, ma nuque, mon visage, ces paroles, envoyées avec abandon, dans les airs, dans le vent, paroles, paroles, perdues, oubliées... Paroles abandonnées. Puis, le contact, la chute, les lèvres, écrasées, oubliées, oubliées... Et moi qui me suis oublié...

« T’as fais une connerie c’est ça ? »

Rappel à la réalité. Et me voilà de retour ici. Ses yeux qui me regardent, interrogateurs, m'agressent de questions auxquelles je ne veux pas répondre.

– Je... Honteusement, je baisse des yeux. Que dire, que faire? Putain, pourquoi j'hésite toujours, comme un con, comme une tapette...? Je crois bien, oui. Je souffle dans mon silence. J'attends un peu avant de préciser, malgré tout:

– Enfin... Une connerie, oui, j'en ai fait une. Mais je ne sais simplement pas laquelle. Étais-ce une connerie de me fiancer avec Frida? Ou une connerie d'embrasser Raphaëlle? Ou une connerie de la repousser? Qu'est-ce que j'aurais réellement dû faire, dans ma vie, dans ma passé? Que devrais-je regretter ou ne pas regretter?

– Je ne sais plus ce dont j'ai envie... Mon regard fuit dans la distance. Je sais qu'elle ne le saura pas davantage que moi mais je ne peux pas m'empêcher de le mentionner. Ça m'est presque vital, en fait.

_________________

do you really want to
live forever ?

crédits 1&2 @paullspector, 3 @dzwney
Revenir en haut Aller en bas
Holly
Voir le profil de l'utilisateur   
dix-neuf dix quinze. Empty
Message (#) Sujet: Re: dix-neuf dix quinze. — Ven 21 Aoû - 10:46


Je dépose mes prunelles sur lui avec insistance. Alors il compte cracher le morceau ou bien ? On va pas rester là une éternité, surtout que là je vois qu’il est un peu absent. On dirait que ce lieu lui est très symbolique et qu’il y est un peu trop émotionnellement attaché. Qu’est ce qui se passe bon sang ? Je commence sérieusement à avoir mal à la tête, et si j’ai pas de réponses claires et précises dans les minutes qui viennent, c’est sûr que je me barre d’ici et j’abandonne l’idée d’essayer de le comprendre. Je sais même pas ce que je fous là à la base. Il a juste insisté pour que je vienne et moi vu que je suis tellement gentille je l’ai suivi sans trop broncher. Au départ j’ai cru que ça allait être un truc intéressant, mais là je commence à regretter de m’être levée pour le suivre car pour l’instant, il se passe rien. Je décide de forcer les choses. Avec James, y’a pas de clés pour ouvrir la porte, il faut tout simplement la défoncer à pied-de-biche donc je le questionne une dernière fois. Ça se voit et ça se sent à mille kilomètres qu’il a fait une connerie. Pas besoin de sortir une loupe pour voir qu’il a du mal à assumer aussi. Il est perdu. Et là c’est plus fort que moi mais je veux savoir, je suis trop curieuse que je vais plus abandonner cette histoire. Il me confirme qu’effectivement, il a merdé quelque part et là presque naturellement je viens à me rapprocher de lui pour réduire la promiscuité et caresser son bras dans un geste qui suinte la douceur et la tendresse « t’en fais pas trésor, je suis sûre que c’est pas grave » et que ça passera. A vrai dire j’en ai aucune idée, car il me donne pas plus de détails que ça, donc j’imagine que ça doit être une petite connerie de rien du tout. J’essaye de le réconforter et de lui apporter mon soutien, du moins lui faire signifier que je suis là, au cas où. Et puis c’est drôle mais à chaque fois qu’il l’ouvre, c’est plus pour m’enfoncer dans mes doutes que de m’apporter des réponses. James est un peu trop énigmatique au fond et c’est encore plus dur d’interagir avec lui vu qu’il est très difficile à débloquer. Bon je sais pas non plus ce dont il a réellement envie, ce que je sais par contre, c’est qu’il ne veut pas me parler, ou partager avec moi donc je ne vois pas en quoi je peux lui être utile « James » j’attire son attention, plongeant mes deux opales dans les siennes « peux-tu me dire ce que je fous là ? » oui j’aimerais bien savoir pourquoi il m’a emmené ici « tu veux me parler de quelque chose ? » si c’est le cas alors c’est l’occasion ou jamais. Je ne suis pas réputée pour être la plus patiente des nanas, et ça je crois qu’il en a conscience vu qu’il connait mon tempérament plus que quiconque ici « est-ce que tu doutes sur … ta relation avec … ? » bon il a compris de qui je parle. Et j’espère cette fois qu’il va m’apporter d’avantage de précisions que de nouvelles questions parce-que c'est quand même chiant d'essayer à chaque fois de comprendre par soi-même …

_________________
Quand je me sens déraciné je monte au sommet des arbres.De là-haut je vois la mort, faut être précis elle approche, la vie c’est apprécier la vue, après scier la branche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
dix-neuf dix quinze. Empty
Message (#) Sujet: Re: dix-neuf dix quinze. —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peu de hentaï pour un ado de 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISONS 5 A 10 :: Huitième Saison-
Sauter vers: