Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Partagez
 

 michelangelo (justine le 20/08 à 15H34)

Aller en bas 
AuteurMessage
Iris
Voir le profil de l'utilisateur   
michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) Empty
Message (#) Sujet: michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) — Lun 17 Aoû - 19:42

Cette aventure à été déterminante pour moi. Bien plus que je ne le pensais. J'avoue que j'ai été naïve de penser que ce serait qu'un jeu avec une bande de gens totalement stéréotypé. Parce que dans le fond, je crois que c'est ici que j'ai rencontré les personnes qui vont avoir une place déterminante dans ma vie future. Je sais pas si j'ai raison, mais c'est un ressenti assez générale. Je peux pas imaginer que demain par exemple je n'ai plus de nouvelles de Shannon ou que je n'aille plus courir de temps en temps avec Isidore. J'imagine pas ne pas voir la gueule d'ange de Justine quand elle mange avec élégance son gâteau au chocolat, ou les jambes interminables et tatouées d'une Holly. Le sourire de Mo, les conneries d'Orion... ouais tout ça, c'est dans ma vie, dans mon quotidien et je veux plus m'en passer. C'est pour ça que je suis noué à l'estomac depuis quelques jours. Parce que ça se trouve que je me fait des films et puis en même temps je crois pas qu'ils se rendent compte tous que je les apprécie vraiment. Que ça me tue de devoir penser qu'un de ces jours on va devoir tous reprendre le cours de notre vie. Sachant qu'une bonne partie vit outre-atlantique ou outre manche. Je le dis pas tout ça, parce que c'est pas mon genre d'étaler tout pleins de bons sentiments sur la face des autres. Je trouve ça un peu chiant et gênant en faite. Alors je me tait en ayant l'espoir débile qu'ils sont voyant ou extralucides et qu'ils se rendent compte comme des grands que je les kiffe à mort. Là j'ai une idée bien précise en tête. Je cherche le couteau le plus pointu de la cuisine. Une fois trouvé je me balade avec dans les couloirs. Non pas dans l'idée de tuer un dans candidats, mais plus pour laisser ma marque de manière indéfini dans ce château de malheur. Je dévale les escaliers au pas de course et traîne mes vans jusqu'au hall d'entrée. On a tous remarqué cette colonne là, gravée de tout un tas de trucs. J'ai jamais vraiment eut la patiente de lire tout ça, et d'ailleurs c'est pas ce que je compte faire là dans l’immédiat. J'ai déjà eut ma dose de lecture pour toute la semaine avec la page de Jane Austen. Non là je me cherche un petit endroit de libre pour y apposer ma marque. C'est qu'elle est chargée en souvenir cette colonne. Des cœurs, des smiley, des mots tendres et révolutionnaires. Et là entre un bite et un prénom inconnu je vais écrire un IRIS en lettres capitales. Du moins si j'y arrive. Parce que ma main droite me fait toujours souffrir, un peu moins après m'être enfilé une dose de paracétamol, mais ça reste encore violet et enflé. Avec une précision chirurgicale je pose la pointe du couteau sur la colonne et commence à gratter la surface pour faire un I . Je suis tellement concentré, la langue qui sort un peu de la bouche histoire d'avoir l'air d'une belle idiote, du coup j'entends pas du tout la Justine qui arrive pas loin.

_________________
never champagne
“ I wanna be drunk when I wake up On the right side of the wrong bed. ”
Revenir en haut Aller en bas
Justine
Voir le profil de l'utilisateur   
michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) Empty
Message (#) Sujet: Re: michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) — Mar 18 Aoû - 17:16

Allo, est-ce que la journée pourrait passer encore plus lentement? Dans un sens, c’est ce que je veux, puisque je redoute sincèrement de me retrouver à demain, assise dans le salon, à voir ma tête d’éliminée sur l’écran. Ok, je dramatise peut-être le tout, je sais. J’ai des gênes de dramaqueen. Je ne sais pas d’où ça me vient, clairement pas de mes parents. Eux, ils veulent toujours tout taire. Justine a fait une connerie? On va faire comme si ce n’était pas grave, tenter de calmer le jeu, faire profil bas et lui faire la morale lorsque la porte est fermée et que les voisins, amis et autres membres de la famille ne peuvent entendre. C’est la tactique qu’ils ont toujours employé. Je trouve pas que c’est efficace. Et si c’est pour me faire sentir coupable, et bien ça a rarement fonctionné. J’ai culpabilisé seule par moment. Pas besoin de personne pour me le rappeler. Je traîne les pieds. Je bouffe des Smarties en les lançant un à un dans les airs, essayant de bien viser pour les attraper avec ma bouche. Évidemment, une fois sur deux, le bonbon au chocolat s’écrase sur le sol et s’enfuit de moi. Je ne suis pas de corvée ménage cette semaine, je m’en fous. Et c’est là, en passant près de l’escalier que je repère Iris. Elle semble super concentrée, mais sur le coup, j’arrive pas trop à voir ce qu’elle fabrique. Je m’approche donc, et remarque couteau. Euh… « Tu planifies un meurtre? » Je m’annonce de la sorte, sauf qu’elle ne se retourne pas. Idiote. Parfois, j’oublie qu’Iris est sourde. Pas parce que ce n’est pas une caractéristique que je ne juge pas assez importante, mais seulement parce que je ne considère pas que c’est quelque chose qui la définie. Elle est tellement plus que ça. Et surtout, ça ne l’empêche pas d’interagir avec les autres, avec moi. Donc pour moi, ça vient en second plan. Par contre, dans ce genre de situation, faut avouer que ça aurait dû être quelque chose auquel je réfléchisse avant. Sauf que moi, réfléchir avant de parler, ça n’a jamais été ma façon de faire. Je finis donc par m’approcher un peu plus, histoire d’être dans son angle de vu. J’suis là Iris. Et je vois maintenant ce que tu manigance. Ouais, j’hausse même un sourcil histoire de lui dire t’es bien une petite rebelle! « Je ne crois pas que William va approuver. » Maintenant qu’elle me voit, je peux m’adresser à elle. Je tends pourtant la main pour qu’elle me donne le couteau, seulement pour pouvoir y graver mon nom moi aussi. Quoi, je trouve que c’est une bonne idée, je la faisais marcher. « On ne va pas leur permettre de nous oublier. » Des filles comme nous, ça ne s’oublie pas moi je dis. Je commence donc à graver un J auprès du prénom de la candidate. « Peut-être qu’on devrait dire aux autres de le faire aussi… Histoire qu’on soit tous là. » Faut dire qu’on est assez unis comme saison. À ce stade, je dirais qu’il n’y a personne qui m’énerve ou avec qui je ne veux pas passer du temps. Bon, j’ai mes chouchous, mais ça c’est normal.

_________________

between the click of
the light and the start of
the dream.
Revenir en haut Aller en bas
Iris
Voir le profil de l'utilisateur   
michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) Empty
Message (#) Sujet: Re: michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) — Mar 18 Aoû - 23:39

La tâche est compliqué, normalement c'est un truc que je devrais pouvoir faire en pas longtemps. J'ai pas un prénom à rallonge. Y a que quatre petites lettres à inscrire sur la colline. Et pourtant je met le temps. J'ai l'impression que j'y suis déjà depuis une heure, mais c'est juste mon éternel impatiente qui me joue des tours. J'en suis au S final quand Justine apparaît dans mon champ de vision. Je sursaute légèrement. C'est pas bien de faire des surprises comme ça aux personnes qui ont un couteau dans leur main. Je fronce les sourcils, l'air de la réprimander pour la frousse qu'elle vient de me faire. Mais je m'attendris rapidement quand je regarde un peu plus sa petite frimousse faussement angélique. Ça me fait penser qu'elle aussi est nominée cette semaine. Ma jumelle cosmique. Je crois que pour moi ce sont les pires nominations. Même pas spécialement parce que je suis dedans, mais surtout parce qu'il y a tout un tas de gens que j'adore à coté de moi. Franchement ça va être dur toute cette histoire. Elle commence à me faire la morale, non mais sérieusement ? Justine ? La petite rebelle de la saison ? Ah ouais elle se fout de moi quoi. « J'ai eu peur. » Je lâche dans un murmure. Qu'avez vous fait de ma Justine ? Celle qui brave tous les dangers et montre ses seins sur le net ? Ah non elle est bien là, à me demander mon couteau pour imiter mon geste. Je lâche un sourire et lui donne le couteau pointu. Y a justement une belle place à coté de moi pour son prénom à rallonge. J'approuve ce qu'elle me dit d'un hochement de tête positif. Faut pas qu'on nous oublie, mais quelque chose me dit que ce n'est pas notre blaze écrit à la va vite sur une colonne qu'on va retenir de nous. Mais plus nos magnifique seins en HD sur les réseaux sociaux. Quand aux autres, je ne sais pas. Je crois pas qu'ils méritent tous d'être là, c'est nous les reines. Bon je plaisante, c'est une idée qui me plaît bien. « Okay, mais on donne pas le couteau à Jan. » je lui murmure d'une voix pas très audible. Il va se blesser le pauvre. Ce serait pas une bonne idée. Je me demande toujours si on me comprend réellement. Certains me disent que j'ai une jolie voix, mais j'y crois pas trop. Je me demande si j'ai gardé ma voix de gamine de huit ans ? J'imagine que c'est pas trop possible, puisque mes cordes vocales ont continuée de grandir après tout ça. Mais ça aurait put être sympa, j'aurais put postuler pour doubler des dessins animés. « Si je t'envoies des places pour un match, tu viendras me voir ? » Je lui murmure, juste comme ça. Parce qu'on habite pas sur le même continent et que je me dis qu'elle voudrait peut être pas faire le déplacement juste pour me voir en mode réduit entrain de courir après un ballon. « J'ai déjà rencontré … Be-beckham. » Putain je sais même pas bien dire le nom de famille d'une de mes idoles. Je dis ça, parce que ça va peut être la convaincre de venir me voir. On sait pas, peut être qu'il sera dans les gradins, il m'adore. Ou pas... Non mais sérieusement Justine, tu viendras me vois à Liverpool ? Je la regarde comme si sa réponse dépendait de ma survit, si si je vous jure que je vais mourir si elle me dit non. Au moins je serais à quoi m'en tenir. Parce que je crois bien que certaines de mes relations ici vont pas survivre à la fin de l'émission et ça me fait peur.

_________________
never champagne
“ I wanna be drunk when I wake up On the right side of the wrong bed. ”
Revenir en haut Aller en bas
Justine
Voir le profil de l'utilisateur   
michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) Empty
Message (#) Sujet: Re: michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) — Jeu 20 Aoû - 5:59

Mon but n’était pas de la faire sursauter. Mais peut-être importe de la façon dont j’allais lui signaler ma présence, j’étais presque certaine qu’Iris allait être surprise. Et elle a un couteau dans les mains, je sais bien que c’est dangereux, pas besoin de me faire les gros yeux. Je me sens mal. Mon regard se veut un peu désoler alors que je fais une mini grimace, comme si ça allait me pardonner mon intrusion. Par contre, je me permets de la faire marcher un peu, essayant de lui faire comprendre que je n’étais pas fière de voir qu’elle dégradait les biens publics du château. Et là, je crois qu’instinctivement, mon cœur manque un battement. En soit, je savais qu’Iris parlait, parce que la production en avait déjà fait mention. Mais je ne l’avais jamais entendu. Ça changeait rien, c’était la même Iris devant moi, juste avec un petit quelque chose de plus. Un fin sourire s’étire sur mes lèvres, le regard presque brillant. Je suis contente qu’elle me fasse enfin assez confiance pour me permettre d’entendre sa voix. Je ne fais pas de commentaire, j’ai pas besoin, mon visage est assez communicatif pour ça. Donc qu’elle me donne ce couteau que moi aussi j’y laisse ma marque. En fait, je trouve que c’est une bonne idée que tout le monde encore en jeu fasse de même. Qu’on laisse un souvenir de TD8 dans ce château. Meilleure saison ever, c’est évident. Je laisse échapper un petit rire lorsqu’elle mentionne Jan. C’est vrai que Ptit Loup avec un couteau dans les mains, ce n’est peut-être pas une bonne idée. « On l’aidera. Ou on l’écrira pour lui. » La deuxième option est la meilleure. Je m’applique sur la gravure de mon prénom, ayant penché pour la version courte. Juju ce sera, sinon on va être encore ici dans quatre heures. Je relève la tête lorsque la jeune femme reprend la parole pour mieux la regarder, replaçant ma tignasse de cheveux derrière mes oreilles, manipulant le couteau avec aucune précaution. Si ça continue, je vais me couper. Je ne réponds pas sur le coup, mais ce n’est pas parce que j’hésite. Non, en fait ça me rend heureuse qu’elle envisage me voir après que tout soit terminé. Ah ouais, Beckham? « J’irais n’importe où pour David Beckham! » Je m’exclame en rigolant. Ok, on dépose le couteau Justine. Bon, faut que j’arrête de tout tourner à la plaisanterie. « Sérieux… Fuck Beckham. Je viendrais te voir toi, oui. N’importe quand. » Et je suis sincère. Ça me touche qu’elle pense à moi de cette façon. C’est peut-être la preuve que les relations que nous avons tissées ici ne sont pas que du vent. Bien qu’il faut encore que ça se produise à l’extérieur. Seul le temps le dira. « Par contre… j’ai un peu épuisé mes vacances pour l’année en venant ici, pas certaine que je vais avoir une journée de congé durant la prochaine année. » Déjà, je suis bien chanceuse d’avoir eu autant de semaines. Je sais que je vais devoir rattraper tout le boulot de retard. Ça va être horrible. « Mais je pourrais m’arranger. » On peut toujours s’arranger dans la vie. « Tu es la bienvenue chez moi aussi. Quand tu veux. Je suis sincère. T’es ma jumelle cosmique, on en a qu’une dans le monde! » Je viens déposer un baiser sur sa tempe, comme ça, pour lui démontrer mon affection.

_________________

between the click of
the light and the start of
the dream.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) Empty
Message (#) Sujet: Re: michelangelo (justine le 20/08 à 15H34) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISONS 5 A 10 :: Huitième Saison-
Sauter vers: