Le Deal du moment : -41%
-41% sur le Pack enceintes Home Cinéma JAMO PACK
Voir le deal
649 €

Partagez
 

 way back when. (10h25 - 20/08)

Aller en bas 
AuteurMessage
Justine
Voir le profil de l'utilisateur   
way back when. (10h25 - 20/08) Empty
Message (#) Sujet: way back when. (10h25 - 20/08) — Mar 18 Aoû - 5:14

leroy

C’est la semaine du je m’emmerde. Du je tourne en rond à ne pas savoir quoi faire. Dans un sens, j’ai une tonne d’idées qui me viennent en tête, mais elles ne sont pas les plus intelligentes qui soit. Je crois que je tiens simplement à me distraire. Parce que je ne veux pas penser au fait que toute cette histoire de télé-réalité est peut-être sur le point de s’achever brusquement vendredi. Dans un sens, je ne vais pas pleurer si je suis éliminée, je veux dire, c’est la vie. Et puis ce n’est pas comme si j’avais rien qui ne m’attendait à l’extérieur. J’ai tout pour moi à vrai dire. Alors pourquoi la simple idée de quitter ce château me rend presque nauséeuse. Ça fait chier de m’être attachée autant. Je n’ai pas envie d’y penser. Je ne veux pas que les gens ici perçoivent mon insécurité. Et pour une fois, au lieu de rechercher à tout prix la compagnie de quelqu’un pour me distraire et m’offrir tout l’attention dont je mérite, je décide de m’isoler. Ok, l’idée de l’ascenseur n’est peut-être pas l’idée du siècle, parce qu’il y a de bonnes chances pour que je tombe sur quelqu’un d’un étage à l’autre. Mais c’est la première chose qui me passe par la tête. Assise en tailleur à même le sol, au centre de l’ascenseur, je détermine l’étage auquel je m’arrêterai par la suite sans toutefois mettre le pied dehors en lançant mon soulier sur les boutons. Ça semble louche comme technique, mais c’est tout de même sacrément efficace. Je suis presque fière de ma petite invention. Je crois que ça fait bien une bonne vingtaine de minutes que je monte et descend de cette façon, l’esprit un peu dans les vapes, regardant les portes s’ouvrir et se refermer sur du vide. Sauf que non, cette fois-ci, c’est le visage de Leroy qui apparaît dans mon champ de vision lorsque l’appareil s’immobile pour permettre au nouveau passager d’embarquer. « Tu vas à quel étage? » Je demande, bien à l’aise alors que je dois lui sembler complètement folle. « T’as qu’à le dire, et moi et mes Stan Smith on va te mener à destination. » Je désigne la chaussure que je tiens dans ma main, lui prouvant que celle-ci est un instrument efficace dans ce genre de situation. « Ne poses pas de questions. » Sur ce que je peux bien fabriquer à l’instant. À moins qu’il désire réellement que je lui vomisse une réponse préfabriquée et un petit haussement d’épaules.

_________________

between the click of
the light and the start of
the dream.
Revenir en haut Aller en bas
Leroy
Voir le profil de l'utilisateur   
way back when. (10h25 - 20/08) Empty
Message (#) Sujet: Re: way back when. (10h25 - 20/08) — Mar 18 Aoû - 11:16

Il venait de finir son petit déjeuné de roi avec Iris et avait beaucoup trop mangé pour prendre les escaliers, surtout qu'il pensait aller sur le toit et ça faisait long à pieds. C'était très stimulant, c'était un peu de sport facile, mais il n'avait vraiment pas la foi là tout de suite, et puis son ventre trop rempli pourrait l'entraîner vers le sol et le faire rouler jusque tout en bas et ça gâcherait l'une des plus belles journées de l'année selon lui. Parce que même s'il avait du mal à chaque fois à se dire qu'il avait un an de plus, il avait bien un an de plus, et quelque part c'était un peu un exploit compte tenu du métier parfois dangereux qu'il faisait. Et puis c'était un an de plus passé avec tout un tas de gens formidables, un an fait de rencontre, et joie et de beaucoup trop de malheur par rapport aux autres années, certes, mais il ne pensait pas pouvoir tomber plus bas, c'était déjà ça. Il avait appelé l'ascenseur et avait été surpris de voir les portes s'ouvrir si vite, mais encore plus de trouver Justine à l'intérieur de l'appareil. Il lui sourit alors qu'elle lui demandait à quel étage il allait. Il entre et elle ajoute qu'il n'a qu'à lui dire, elle et ses chaussures le mèneraient là où il veut aller. « Heu, le plus haut possible, s'il vous plait. » Il parlait aussi bien à la jeune femme qu'à ses pompes. La candidate lui dit de ne pas poser de questions. « J'en avais pas l'intention. » Qu'il répond dans un petit sourire en coin. Depuis le temps il avait compris que cette nana était spéciale dans son genre et ça ne le dérangeait pas, ça ne semblait déranger personne alors pourquoi lui. Il la trouvait plutôt cool. « Ça craint d'être nominé à cause d'un jeu de piste. » Il fait la remarque histoire de faire la conversation, il avait posé une question mais il avait su trouver autre. « C'est mon anniversaire aujourd'hui. » C'était pas pour le dire à tout le monde, c'était toujours dans l'optique de remplir le blanc là, puis bon c'était un peu aussi pour que tout le monde le sache, oui. Non pas qu'il espérait une petite fête comme pour l'anniversaire de Shannon. « C'est quand le tien ? Merde, c'est une question. » Il prenait son interdiction très à coeur, trop surement puisqu'elle parlait sans doute plus du fait qu'il ne doive pas poser de questions sur ce qu'elle faisait là. « J'aimerais bien savoir quand c'est le tien. » C'était juste comme ça, pour savoir. Il avait dit en haussant les épaules, si elle ne voulait rien lui dire tant pis, c'était peut-être un secret, peut-être pas son secret mais qui sait, hm.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Justine
Voir le profil de l'utilisateur   
way back when. (10h25 - 20/08) Empty
Message (#) Sujet: Re: way back when. (10h25 - 20/08) — Jeu 20 Aoû - 5:21

Je trouve ça vraiment normal de relaxer dans un ascenseur. Assise par terre, mon espadrille dans la main, à monter et descendre les étages un à un. Ça me crée presqu’un petit buzz mental tant, durant plusieurs longues minutes, je suis complètement ailleurs. Mais voilà que j’ai de la compagnie. Moi, je veux bien de Leroy dans mon petit délire, mais je ne veux pas qu’il me pose des questions sur ce que je peux bien fabriquer ici. Parce que ce serait inutile de l’expliquer et que je n’en ai pas franchement envie. Il veut donc monter le plus haut possible. « Dacodac! » Et c’est d’une technique digne d’une professionnel du lancer de soulier que je m’exécute… loupant complètement ma cible… « Euh… » C’est presque embarrassant. Ok, je recommence et bingo! Je réussi à atteindre de bouton. J’offre un sourire au jeune homme, plutôt fière de mon coup, alors qu’il me promet de ne pas poser de question. Bien. Je tapote même la place à mes côtés, s’il veut s’asseoir avec moi. Quoi qu’il allait peut-être quelque part aussi, c’était le but de prendre l’ascenseur en général. Il parle des nominations, et je me souviens de pourquoi j’étais ici à la base. Pourquoi je voulais être seule. « C’est stupide. » Je l’accepte, mais c’est stupide. Il n’y avait rien d’autre à faire pour nous que d’attendre les résultats. Je baisse les yeux, alors qu’il me fait une drôle de confession. Il cherche clairement à masquer le silence. Je trouve ça mignon. « Waouh, joyeux anniversaire! » Je retrouve le sourire alors que je viens plaquer mes lèvres sur sa joue pour un petit baiser. Je rigole légèrement lorsqu’il me pose une question et qu’il se reprend. Ça va, je veux bien qu’on discute normalement. Il peut me pose toutes les questions qu’il désire, je ne voulais seulement pas expliquer mon raisonnement derrière mes actions. « C’est dans trois jours, en fait. On est presque jumeaux de date! » Ça change absolument rien dans notre vie, mais on va faire comme si c’était d’une grande importance. « Il faudrait qu’on célèbre ça… Si on reste, toi et moi demain, on se fera une fête commune samedi. » Je trouve que c’est une bonne idée. Par contre, on va devoir attendre les résultats avant de sortir la téquila et les chapeaux de fête.

_________________

between the click of
the light and the start of
the dream.
Revenir en haut Aller en bas
Leroy
Voir le profil de l'utilisateur   
way back when. (10h25 - 20/08) Empty
Message (#) Sujet: Re: way back when. (10h25 - 20/08) — Ven 21 Aoû - 12:21

C'était vraiment étrange de trouver quelqu'un assis dans un ascenseur et prêt à balancer sa chaussure contre la paroi pour conduire quelqu'un d'autre là où il voulait. M'enfin, c'était Justine, alors finalement ce n'était pas aussi bizarre que ça en avait l'air. Elle avait loupé son premier essai, faisant sourire Leroy au passage, puis une fois le bouton enfoncé pour de bon, les porte s'étaient fermées et l'appareil c'était mis en route vers le dernier étage qu'il était possible d'atteindre. La demoiselle lui faisait signe de venir s'asseoir à côté d'elle et il s'exécutait tout naturellement. Il tentait tant bien que mal de combler le silence en parlant un peu de tout et n'importe quoi, comme de leur nomination par un jeu pendant le prime, qui mettait certes en avant les plus rapides, intelligents ou débrouillards, mais handicapait bien les autres. La jeune femme trouvait que c'était stupide, et oui, ils étaient bien d'accord, lui faisait-il s'avoir en hochant la tête. Puis il lui apprenait que c'était son anniversaire aujourd'hui, comme il l'avait déjà dit à quelques personnes, pas pour qu'on lui souhaite, même si c'était ce que les gens faisaient en général, mais juste comme ça, pour qu'ils le sachent et qu'ils comprennent pourquoi il pourrait avoir l'air de meilleure humeur que d'habitude, pas qu'il fasse la gueule au quotidien mais il ne saute pas non plus de joie dès qu'il croise un candidat ou une fleur dans le jardin. Bref. Elle lui souhaite un joyeux anniversaire et l'embrasse sur la joue. « Merci. » Fait-il d'un air amusé, avant de chercher à savoir quand c'est le sien d'anniversaire. Il est surpris d'apprendre que ce n'est que dans trois jours. Ils sont jumeaux de dates, ou presque, comme elle dit. Il se met à rire. « A quelques années près. » Lui a dépassé la trentaine, le point de non-retour alors qu'elle ne doit être que dans la vingtaine, peut-être la seconde moitié, il ne sait pas trop, elle a l'air jeune, mais c'est peut-être son caractère qui la fait paraître plus jeune que ce qu'elle est. Elle propose qu'ils fassent une fête commune samedi, s'ils restent tous les deux. « Bonne idée, et on en profitera pour célébrer notre place en demi-finale comme ça. » Allez, il y croyait lui, aujourd'hui était un très bon jour, il se voyait forcément en demi-finale avec tous les autres, demain il n'y aurait pas d'éliminations, il l'avait décidé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
way back when. (10h25 - 20/08) Empty
Message (#) Sujet: Re: way back when. (10h25 - 20/08) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISONS 5 A 10 :: Huitième Saison-
Sauter vers: