-57%
Le deal à ne pas rater :
Pyrex Classic Broc – Mesureur en verre avec couvercle 1L
8.49 € 19.55 €
Voir le deal

Partagez
 

 chaos to my heart (06/09, 16H14)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kendra
Voir le profil de l'utilisateur   
chaos to my heart (06/09, 16H14) Empty
Message (#) Sujet: chaos to my heart (06/09, 16H14) — Lun 31 Aoû - 17:16


FT. JAN
Avec le prime qui se déroulait une journée plus tard, cette semaine, j’avais l’impression qu’elle s’étirait en longueur, même si, à quelques heures de connaître mon sort, j’avais l’impression que désormais, le temps me filait entre les mains. Je m’étais mentalement préparé à l’idée que je n’atteindrais pas les finales. Pas que je ne le méritais pas – je ne me rabaissais pas de la sorte, jamais – mais, à mon avis, certaines autres de mes camarades avaient plus la tête de l’emploi. Bon, je gardais tout de même un léger espoir, mais pas au point d’être déçu si mes doutes se confirmaient. Depuis un bon quart d’heures, je trainais au dressing, essayant à la fois de me trouver une tenue pour ce soir et de terminer mes valises, une bonne fois pour toute. Mais je changeais d’idée à la seconde, et bien vite, la pagaille s’était installée, des vêtements trainaient dans une pile, sur un banc, et le reste, accroché à des supports, attendant leur sort. Découragée, je m’étais écrasé à même le sol, entre mes deux sacs, et de longs soupirs s’échappaient de mes lèvres. Jeter des coups d’œil répétés à l’horloge accroché au mur ne m’aidait surtout pas.  Mais peut-être que l’arrivée de Jan, avec sa candeur habituelle, y arriverait. Assise au plein cœur d’un fouillis monstre – je n’en étais pas la seule responsable, je précise -, le portrait ne devait pas être très joli à voir.  Je jetais un coup d’œil au candidat, désemparé. « Comme je n’arrive pas à trouver une tenue pour ce soir, je suis incapable de boucler mes valises, et je risque d’être en retard au prime, et je peux pas me permettre d’être en retard, ça ne se fait pas… » Je me forçais à me taire, enfouissant mon visage dans le creux de mes deux mains. Le stress, je le tolérais mal, surtout dans ce genre de circonstances. La fin de cette aventure, le retour à la vie normale, Leroy et moi qui allions vivre à deux opposés du globe. Ma frêle petite personne le vivait bien mal, soudainement. Relevant légèrement la tête vers le jeune homme, je lui jetais un regard piteux. « Tu veux bien me faire un câlin, dis? » J’en avais grand besoin.

_________________
HEAD IN THE CLOUDS
cause it's too cold for you here and now. so let me hold both your hands in the holes of my sweater. and if i may just take your breath away, i don't mind if there's not much to say.
Revenir en haut Aller en bas
Jan
Voir le profil de l'utilisateur   
chaos to my heart (06/09, 16H14) Empty
Message (#) Sujet: Re: chaos to my heart (06/09, 16H14) — Mar 1 Sep - 1:45

Le prime n’est que dans quelques heures, mais puisque Jan a cette tendance à se préparer à la dernière minute depuis quelques semaines, il est nécessaire pour lui de s’y prendre à l’avance pour une fois, surtout que le prime de ce soir est d’une importance capitale. En plus de cela, il n’a plus grand-chose à se mettre, il a presque épuisé toutes ses tenues à peu près chic, il lui faut donc faire le tri s’il ne veut pas risquer d’en mettre une pour la seconde fois, parce que ce serait … comment on dit, déjà ? Un fashion faux pas, c’est ça ? Bref, ce ne serait pas l’idéal et Jan a fait de nombreux efforts depuis les premiers primes, quand il avait tendance à s’habiller comme un touriste ou avec des vêtements bien trop grands pour lui, alors il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Prenant donc naturellement le chemin des dressings, il s’arrête à peine a-t-il franchi la pièce, un peu surpris du bazar qu’il y trouve. Il se déplace dans la pièce quand il entend la voix de Kendra, pour parvenir à poser les yeux sur elle et quand c’est le cas, il se pose des questions, car elle n’a vraiment pas l’air en forme. « Hé, le retard a jamais tué personne ! » Il lance, pour la réconforter, bien qu’il soit tout à fait sérieux. Elle n’est pas obligée d’être absolument ponctuelle, du moment qu’elle n’arrive pas avec une heure de retard au prime. Certains font bien l’impasse sur ceux-ci sans pour autant que le maître n’ait quelque chose à redire. « Tu veux un coup de main pour choisir ta tenue ? » Il propose ensuite, tentant d’examiner les vêtements sur le sol. « Bon, je suis pas un expert en mode, je le sais bien, mais je peux toujours te dire celle que je préfère parmi plusieurs. » S’il arrive à voir les vêtements qu’elle lui met sous le nez. Mais il estime être plutôt honnête comme garçon, il n’aura pas de souci à lui dire si l’une des tenue lui plait moins que les autres. Ou plutôt, il n’hésitera pas à déterminer celle qui lui convient le plus, hm. La demande que Kendra lui fait par la suite le surprend légèrement, bien que refuser ne soit pas une possibilité. « Euh, oui, bien-sûr, si tu veux. » Ça le dérange pas, si elle demande c’est qu’elle en a besoin, non ? Et il peut pas la laisser en détresse. « Mais faut te mettre à ma hauteur, sinon je me relève jamais. » Il avoue, dans un sourire, en lui tendant la main droite. Il a déjà de la peine à rester debout, alors s’il se met à son niveau, assis par terre, son équilibre sera définitivement porté disparu.« Et tu feras attention à mon nez, s'il te plait. » C'est sa dernière condition. Mais c'est surtout qu'il a toujours mal et bien qu'il ait toujours son attelle, il aimerait éviter le moindre choc. Ceci dit, Kendra étant plus petite que lui, ça devrait le faire. « Allez, viens là. » Il lance avec le sourire, une fois Kendra à sa hauteur, en passant son bras droit derrière son dos pour l’attirer contre lui durant quelques instants.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kendra
Voir le profil de l'utilisateur   
chaos to my heart (06/09, 16H14) Empty
Message (#) Sujet: Re: chaos to my heart (06/09, 16H14) — Mer 2 Sep - 22:02

J’ignore pourquoi je me mets dans cet état. Ce doit être le mélange de toutes ces émotions, autant contradictoire que complémentaire, qui sont en train de me faire perdre la tête. Oui, ça doit être ça. Je me sens pathétique, tête en l’air, et je suis découragée par ce qu’il me reste à faire, le temps qu’il me reste pour tout faire! Il diminue à vue d’œil, il faut dire, et, ainsi installée sur le sol, entouré de mes bagages, je vais peine à voir. J’aurais d’ailleurs préféré que personne ne me trouve dans cette position, mais il faut croire que le destin se moque de moi. Heureusement, il ne s’agit que de Jan, candidat que je considère loin d’être une menace pour mon intégrité. Au contraire, je crois que si j’aurai du choisir un seul de mes colocataires pour me surprendre en pleine crise de la sorte, ça aurait été lui. Il m’écoute me plaindre de mes pauvres déboires, et son premier réflexe est de tenter de dédramatiser la situation. Brave gamin. « Je sais! » dus-je lui accorder, un peu débité, car il n’a pas tout à fait tort. Si je peux toutefois m’éviter de l’être, ça serait un grand plus en ma faveur. D’autant plus qu’avec son coup de main, qu’il me propose si gentiment, pour trouver ma tenue, je vais peut-être y parvenir. Il y a soudainement de l’espoir dans mon regard. Je me redresse un peu, plus confiante d’y parvenir, tout à coup. « Oh, tu serais gentil! J’hésite entre deux ou trois trucs, ils sont accrochés juste là. » fis-je en pointant en direction des casiers, ou trois cintres, avec le même nombre d’ensemble, y figuraient. Le premier ne présentait qu’une jolie robe courte colorée, le second, une jupe aux couleurs pimpantes avec un haut tout simple, mais mignon, et le dernier, un style un peu plus femme fatale, avec pantalon moulant et camisole. Trois styles différents, mais qui me plaisait, chacun à leur façon. Il aurait tout le temps du monde de les observer, le temps que je range ce qui trainait sur le sol dans mes sacs. Mais avant toute chose, je lui faisais une requête, simple : je voulais un câlin. Question d’être réconforter, pour de bon. Après tout, les câlins guérissent tous les maux, c’est bien connu. Sa seule condition était que je me relève, et je m’exécutais, car il fallait bien que je bouge de là. Oh, et que je fasse attention à son nez, aussi. Curieux. Mais ce n’était pas un problème pour moi. Quand, enfin, il m’ouvrit les bras pour que je m’y réfugie, mon moral avait subi un revirement majeur, en comparaison d’avec mon air à son arrivée. L’étreinte durant un court moment, mais se fut amplement suffisant. « Merci, t’es adorable. » lui lançais-je, retournant à ma pile de vêtements, un fin sourire étirant à nouveau mes lèvres. « Alors, qu’en penses-tu? » Il avait proposé de m’aider, et maintenant, je voulais connaître ses impressions. Et le connaissait, je pouvais compter sur son honnêteté. Si ma tenue plaisait à Jan, elle plairait, assurément, à tout le monde, non?

_________________
HEAD IN THE CLOUDS
cause it's too cold for you here and now. so let me hold both your hands in the holes of my sweater. and if i may just take your breath away, i don't mind if there's not much to say.
Revenir en haut Aller en bas
Jan
Voir le profil de l'utilisateur   
chaos to my heart (06/09, 16H14) Empty
Message (#) Sujet: Re: chaos to my heart (06/09, 16H14) — Ven 4 Sep - 2:01

Kendra a l’air particulièrement inquiète et il ne peut pas la laisser dans un tel état, car il ne l’a jamais vue ainsi et ça lui plait pas. Il s’inquiète toujours pour les autres, Jan, alors il tente évidemment de remonter le moral de la jeune femme. Qu’elle ne se soucie pas d’un potentiel retard au prime, elle ne serait pas la première (et certainement pas la dernière non plus) à l’être, et William n’a jamais crié sur un candidat pour si peu. Bon, c’est toujours bien d’être à l’heure, mais c’est pas non plus obligatoire. Quant à sa tenue, il peut lui apporter son aide si elle le souhaite, bien qu’il juge utile de préciser qu’il n’est pas un expert en la matière. Lui, c’est plutôt : ça c’est joli, ça non. Mais ça peut l’aider, sait-on jamais. Et elle est d’accord, puisqu’elle l’invite à regarder les tenues accrochées sur les cintres. « D’accord, voyons voir… » Il dit, en s’avançant vers les deux tenues qui entrent dans son champ de vision. « Pfiou, ça va être dur. » Elle a bon goût Kendra, il va pas pouvoir lui dire ce qu’il n’aime pas, parce qu’il aime bien les deux tenues qu’il voit, pour l’instant. Mais son avis sur celles-ci attendra, car avant cela, la jeune femme souhaite un câlin. C’est une demande qui surprend quelque peu Jan, mais il ne va évidemment pas refuser. Il n’aime pas se montrer contrariant et même sans ce détail, il s’exécuterait quand même, parce qu’un câlin, ça fait toujours du bien. Il en réclame pas depuis qu’il est ici, mais ça lui fera sûrement du bien, à lui aussi. Bon, si elle a eu cette requête, lui en a aussi une, ou plutôt deux, qui sont toutefois parfaitement réalisables. Elle doit juste se relever et faire attention à son nez, après quoi il pourra effectivement la prendre dans ses bras. Et c’est ce qu’il ne tarde pas à faire une fois Kendra à sa hauteur, en une étreinte brève, mais réconfortante de son côté et il espère qu’il en va de même pour la jeune femme. « C’est normal, au besoin hésite pas, mes bras te sont ouverts. » Il lui précise avec un sourire quand ils se détachent. Ce n’est pas le genre à refuser un câlin, alors au besoin, elle sait où se réfugier, bien qu’elle ait également Leroy. « C’est à cause de ce soir ? » Qu’il ose demander, la lèvre pincée. Il comprendrait que ce soit le cas, lui aussi est nerveux depuis quelques heures, sans trop savoir réellement pourquoi, puisqu’il n’a pas vraiment d’attentes quant à ce soir puisqu’il a dépassé un stade qu’il ne pensait pas atteindre. Prêtant à nouveau attention aux tenues exposées, il marque un temps d’arrêt tout en se déplaçant dans la pièce pour bien examiner chacune d’entre elles. « J’aime bien les trois… » C’est vrai, toutes sont jolies, du moins de son point de vue. Il est bon public, c’est vrai. Bon, c’est pas ça qui va aider Kendra. « Mais j’aime trop la jupe colorée. » Il lance, après que son regard se soit fixé durant quelques secondes sur la jupe. Toutes ces couleurs, oui, ça lui plait plus que le reste, donc son vote va à cet ensemble. « J’espère que je fais pas le mauvais choix. » Elle doit bien apprécier cette tenue pour qu’elle fasse partie des propositions, mais peut-être qu’elle avait une légère préférence pour une autre. Et puis, comme il n’y connait rien à la mode, il n’est pas certain de lui apporter le meilleur des regards, hm.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kendra
Voir le profil de l'utilisateur   
chaos to my heart (06/09, 16H14) Empty
Message (#) Sujet: Re: chaos to my heart (06/09, 16H14) — Sam 5 Sep - 20:49

Mon comportement est loin d’être habituel. Où s’est donc cachée ma bonne humeur légendaire? Quelque part au fond de mes sacs de voyage, probablement. Pas étonnant que ce soit le bordel, par ici, surtout si je tente de la retrouver. Ça, entre autres choses. Car il me reste à choisir une tenue, me préparer, boucler ses valises. Le temps passe, les aiguilles tournent, et je ne suis toujours pas prête. Je suis même loin de l’être. Intérieurement, j’ai envie de crier. Mais je ne le fais pas, question de ne pas effrayer Jan qui, tout penaud, ne semble pas comprendre ce qui se passe avec moi. Le stress, mon ami, voilà tout. Heureusement qu’il est là pour me donner un coup main. Il arrive au bon moment, et il ne faudrait pas que j’oublie de le remercier pour ça. Grâce à lui, je parviendrai peut-être à venir à bout de tout ce que j’ai à faire avant la grande soirée. Un véritable miracle, mais il faut bien y croire, de temps en temps. Je le laisse s’approcher des tenues qui n’attendent que son verdict alors que je commence à ranger la pagaille qui m’entoure. Mais je m’interromps bien vite pour aller récupérer ce câlin que je lui ai réclamé, et qui ne saurait attendre. Une étreinte courte, mais suffisante pour me ramener sur le droit chemin, faisant même naître sur mes lèvres un léger sourire satisfait. « Je retiens, si jamais le besoin se fait sentir, dans le futur. » Certes, je peux trouver refuge dans les bras de Leroy quand l’envie me prend, mais le candidat ne me tient pas compagne vingt-quatre heures sur vingt-quatre. C’est une bonne chose d’avoir une seconde option, des bras de rechange. « Oui. » lui avouais-je, quand il me demanda la raison de mon mal-être flagrant. « Je ne veux pas que ça se termine, je me suis attachée à cet endroit… aux gens, à ma vie ici. » Véritable huit-clos, je ne savais plus à quoi m’attendre du monde extérieur duquel j’avais été coupée pendant trois longs mois. Certes, j’avais l’habitude de partir de six à douze mois à l’étranger, mais je pouvais communiquer avec ma famille par Skype, recevoir des nouvelles de mes amis par Facebook et m’informer sur l’actualité avec les journaux locaux ou internationaux. Être dans l’ignorance une aussi longue période de temps me donnait l’impression d’être en décalage avec le reste du monde. Et ça me faisait un peu peur. « Ça m’angoisse, pas toi? » En parler me permettait de me libérer la tête de toutes ses inquiétudes, et peut-être de les partager avec quelqu’un. Jan, en l’occurrence. J’ignore si ce dernier me porte une réelle attention, car il semble être en grande réflexion quant à la tenue que je risque de porter, ce soir. Il m’avoue finalement, au bout d’un moment, apprécier les trois ensembles, mais avoir une petite préférence pour la jupe. Je l’aime bien, cette tenue, et le tissu, avec cette couleur, c’est plutôt joli. Il a fait un bon choix, qu’il se rassure. « C’est parfait, t’inquiète Jan. » le rassurais-je. Et puisque la décision était finalement prise, je récupérais les deux autres ensembles pour qu’ils aillent rejoindre le reste de ma penderie, dans mes valises. Un éclair de couleur accrocha mon regard, et pendant un moment, j’hésitais. Aussi bien vérifier avec le principal intéressé. « Je garde le haut blanc… mais, tu préfères une jupe qui tire vers le rouge/rosée, ou plus vers le bleu/turquoise? » Un autre modèle, un autre style, mais ça restait tout de même une jupe, et comme le haut était interchangeable, je pouvais bien me permettre une petite modification de dernière minute… non? Tant qu’il n’y en avait pas trente, ça irait, je pense.

_________________
HEAD IN THE CLOUDS
cause it's too cold for you here and now. so let me hold both your hands in the holes of my sweater. and if i may just take your breath away, i don't mind if there's not much to say.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
   
chaos to my heart (06/09, 16H14) Empty
Message (#) Sujet: Re: chaos to my heart (06/09, 16H14) —

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISONS 5 A 10 :: Huitième Saison-
Sauter vers: