-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
95.97 € 159.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 dix mai ; 14:37 (w/ mason)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Coinneach
Voir le profil de l'utilisateur   
dix mai ; 14:37 (w/ mason) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: dix mai ; 14:37 (w/ mason) — Ven 13 Mai - 21:50

« J'ai jamais prétendu l'être. » Si Mason espérait le vexer en s'engageant sur cette voie-là, il empruntait un cul de sac. Dès le départ, il avait clairement annoncé la couleur; il avait une vie chiante qui lui convenait très bien. Et de ce que les autres en pensait, de sa routine ou de lui-même, il n'en avait strictement rien à foutre. Intéressant ou pas, passionnant ou pas, ça revenait au même. Qu'on lui fasse remarquer qu'il ne menait pas une existence particulièrement excitante n'y changerait absolument rien il n'avait pas l'intention de se lancer dans l'élevage de dauphins ou de partir faire le tour du monde sac sur le dos. « On a pas tous une vie trépidante comme la tienne. » Et putain, il lui en fallait pas. Se faire son beurre à travers la vie d'autres gens, de photos de leurs vacances, de leurs bourrelets et de leurs nouvelles conquêtes, l'autre avait sans doute beau se faire un fric bête avec ses conneries, ça lui disait rien du tout. Et en plus, ce con se foutait de sa gueule. Putain. Mason, ça allait trente secondes. Plus, il devenait fatigant.
Au moins sa remarque au sujet de Ruby eut l'effet escompté et le fit tiquer un petit peu. Ca faisait du bien de l'entendre se taire, même si ce n'était que pour quelques secondes, avant qu'il ne se remette à disserter. Encore une pique, tiens. Ca faisait longtemps. Coinneach se tourna vers Mason et soupira, le regard las. Quand je disais fatigant. « T'as bien raison. » Voilà. La réplique nulle. Il l'avait bien cherchée, Mason. Coinneach, un peu moins, du coup. De toute façon, il n'avait rien à répondre d'autre. Non, il n'avait pas les moyens de rembourser et non, il n'aurait pas le temps d'agir. Il dirait même plus. Non, il n'avait pas spécialement envie de s'acharner sur le mobilier non plus.
Ah, la sextape, maintenant. Un sujet récurrent. Et bien qu'il ne lui redirait plus jamais, il était toujours impressionné. Bien qu'il n'était pas un grand fan de son style de vie, il reconnaissait sans problème que là, il avait quand même frappé fort. « Les lois de la vexation. » Sa mère lui disait toujours ça quand il devait faire face à une frustration, quand il était jeune. Et ça arrivait vachement souvent. « Il leur fallait un connard, ils l'ont trouvé, maintenant place au cul. » S'il s'attendait encore à ce que les gens soient cohérents après avoir passé trente ans sur Terre, il avait clairement raté un truc. Mason sortit un DVD de nulle part et Coinneach fronça les sourcils et laissa échapper un rire bref en en voyant la pochette.. C'était sensé le stimuler, ça ? « Aucune chance. » Les candidates aux parties de jambes en l'air lui semblaient être peu nombreuses, et pour ce qui était des gars, pas mal paradaient beaucoup mais n'avaient pas l'air d'agir beaucoup. « Qui tu verrais baiser, toi ? » Lui pas grand-monde.[/justify]

_________________
75e4fe28b5f4c697f5cdedf36d517ec7.jpg

« koï-nok »


percy, golden-hearted boy, in the heyday of his joy, left his new-made bride and chose the steep way that honour goes. took for his the deathless song of the love that knows no wrong: could i love thee, dear, so true, were not honour more than you?

(code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Mason
Voir le profil de l'utilisateur   
dix mai ; 14:37 (w/ mason) - Page 2 Empty
Message (#) Sujet: Re: dix mai ; 14:37 (w/ mason) — Sam 14 Mai - 0:14

C’est sûr que la vie de Coinneach n’a rien à voir avec la sienne. Peut-on pour autant dire qu’elle est plus intéressante ? Rien n’est moins sûr. Plus animée, c’est certain par contre. Car Mason ne peut rester inactif chez lui. Il a acheté un grand appartement avec vue sur l’océan mais n’y passe rarement plus de quelques heures par jour. Il faut dire que son métier lui prend tout son temps, jour comme nuit. Mais en dehors de ce quotidien risqué et aventureux, le paparazzi s’oblige à avoir un minimum de vie sociale. Il aime sa solitude mais il sait malheureusement que les regrets quant à son mariage sont trop ancrés en lui pour tirer un trait sur sa vie sexuelle. C’est en d’autres femmes qu’il apaise sa colère, la déchargeant au même rythme que ses coups de rein bien dosés. C’est une façon de penser très particulière, mais c’est ce qui l’apaise et lui permet de garder le cap. De ne pas oublier sa mission première et la mener à bien jusqu’au bout sans jamais faillir et décevoir ceux qui l’attendent au tournant.
L’ambiance dans la suite n’a rien à voir avec celle désirée par la production, c’est certain. Mason sent l’envie de se plonger dans sa bulle se faire plus forte que jamais, mais il sait aussi qu’il n’a pas envie de donner satisfaction à l’autre candidat. Il pourrait pourtant, en guise de remerciement, mais à vrai dire, cet avantage, il ne l’a pas réclamé et estime donc n’avoir aucun compte à rendre à l’Irlandais. L’emmerder pour se divertir, c’est un plaisir personnel éphémère qui lui permet de passer le temps. Et qui surtout lui rappelle ce quotidien qui commence vraiment à lui manquer. C’est con mais on prend vite des habitudes : celle de consulter son téléphone et d’allumer son ordinateur dès le réveil en est une ; celle de courir après les rumeurs et les vérifier en est une autre. Mais par-dessus tout, le simple fait de ne plus coller de commentaire désobligeant sous ses photographies et de cliquer sur le bouton envoyer figure en haut de la liste. Coinneach n’est pas une véritable victime, son portrait s’éloignant carrément de ses habituelles, mais il lui donne tout de même l’occasion de taire la nostalgie susceptible de l’envahir à tout moment. Et ça, il en est hors de question. Comme la plupart des sujets abordés n’atteignent pas leurs cibles, Mason opte pour un thème dont il est sûr des répercussions : sa sextape. Encore et toujours cette vidéo. Encore et toujours le cul. Mais il faut croire que c’est la seule chose pour laquelle Coinneach est prêt à l’ouvrir pour plus d’un mot. « On est d’accord. » La comédie romantique qu’il agite sous les yeux du candidat n’a rien d’excitant. Ce n’est pas avec des films pareils que la production obtiendra ce qu’elle veut : à savoir, des draps salis par des corps à corps enflammés. « Peut-être Warren, si on s’en tient aux rumeurs. » qu’il dit, en ricanant. Apparemment, il n’aurait pas tiré son coup depuis de longues années, alors ouais pourquoi pas. Plus sérieusement, Mason n’y croit pas une seule seconde. « Et puis peut-être toi, si tu daignes remplir ta part du marché. » qu’il finit par dire non sans un sourire moqueur sur les lèvres. Non vraiment, il a beau y réfléchir, Mason n’a aucune idée de qui pourrait se laisser aller dans cette suite. A moins que des secrets communs soient à découvrir, et que des couples se cachent parmi les candidats. Et encore.

_________________
In my city I'm a young god
I usually love sleeping all alone. This time around bring your friend with you. But we ain't really going to sleep at all You ain't gonna catch me with them sneak pictures.
Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THROWN DICE - SAISON 13 ::  :: Les archives du château :: ARCHIVES SAISONS 5 A 10 :: Neuvième Saison :: SUITE PRESTIGE-
Sauter vers: